Les patrons de PME se sentent ignorés

le
1
Le président du CJD est remonté contre le gouvernement.

«Rien ne bouge. Rien n'a changé que ce soit en matière de fiscalité, de droit social, de simplification administrative ou de financement. Tous les codes continuent de grossir. Les entrepreneurs de PME ne sont pas écoutés par le gouvernement», explique Christophe Praud, président du Centre des jeunes dirigeants (CJD). Ce patron de la société Maven, une PME de 10 salariés spécialisée dans le conseil en performance commerciale, constate une montée du mécontentement chez les 4100 membres de l'association patronale dont il a pris la tête il y a un an.

Les raisons de leur ras-le-bol sont multiples. «La plupart des patrons qui sont des travailleurs non salariés ont vu leurs cotisations sociales augmenter à titre personnel. La fiscalité locale monte. Tout le monde y va de sa taxe. C'est incompréhensible. La défiscalisation des heures supplémentaires a été supprimée pour des raisons politiques. Les dirigean...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le vendredi 2 aout 2013 à 23:29

    Mais les patrons ne doivent pas "se sentir" ignorés ! Ils SONT ignorés, méprisés et présentés comme des cochons de payeurs par une classe politique qui ne les comprendra jamais, car cette classe n'a jamais travaillé, jamais risqué son argent, jamais créé quoi que ce soit. En revanche, bouffer à l'œil sous les ors de la République, ils savent.