Les partisans du mariage gay se mobilisent

le
6
LES PARTISANS DU MARIAGE HOMOSEXUEL APPELÉS À MANIFESTER
LES PARTISANS DU MARIAGE HOMOSEXUEL APPELÉS À MANIFESTER

par Marine Pennetier

PARIS (Reuters) - Les partisans du mariage homosexuel sont appelés à manifester ce week-end dans plusieurs villes de France pour défendre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, une mesure qui divise l'opinion.

Selon un sondage CSA pour BFM TV diffusé vendredi, 54% des Français plébiscitent le mariage pour tous contre 41% qui s'y disent hostiles. La question de l'adoption reste également un sujet de clivage, les partisans étant aussi nombreux que les opposants (48%).

Déjà vif, le débat a pris un tour nouveau mercredi avec la décision de François Hollande de laisser le Parlement décider d'une éventuelle intégration de l'assistance à la procréation médicalement assistée (PMA) dans la loi sur "le mariage pour tous".

Ce texte, l'une des réformes sociétales les plus importantes en France depuis l'abolition de la peine de mort en 1981, a été présenté le 7 novembre en conseil des ministres et doit être soumis à l'Assemblée nationale à partir du 29 janvier.

A un mois du débat parlementaire, l'Inter-LGBT, qui regroupe les associations défendant le droit au mariage et à l'adoption pour les homosexuels, invite les partisans du mariage pour tous à défiler dimanche à Paris. D'autres rassemblements sont prévus en province samedi.

En novembre, l'organisation avait déploré la parole "extrêmement timorée" des responsables des partis favorables au mariage homosexuel et les avait appelés à faire preuve de davantage "de courage politique".

Le Parti socialiste sera représenté dans le cortège parisien qui regroupera associations, syndicats, collectifs d'hétérosexuels, comme "Hétéros solidaires", élus d'Europe Ecologie-Les-Verts (EELV), du PCF et du Parti de Gauche.

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, par ailleurs porte-parole du gouvernement, a fait savoir qu'elle ne participerait pas à la manifestation, estimant que ce n'était pas son rôle de défiler en soutien à un texte de la majorité. Quant à la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, elle recevra à son ministère des familles homoparentales.

APPEL À PARTICIPER "MASSIVEMENT"

En appelant à participer "massivement", le PS entend ne pas laisser le monopole de la rue à l'UMP, qui soutient la coalition des anti-mariage gay avec l'appui de responsables religieux.

Le 17 novembre, plus de 100.000 personnes avaient manifesté en France contre le projet de loi. Le président proclamé de l'UMP, Jean-François Copé, a appelé à une nouvelle manifestation le 13 janvier à Paris pour dénoncer un projet qui selon lui remet "en cause des fondements de la famille".

Pour Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT, cette mobilisation a provoqué "un électrochoc".

"Il y a eu un deuxième électrochoc lorsque François Hollande a parlé de liberté de conscience" pour les maires qui refuseraient de célébrer des mariages entre personnes de même sexe", estime-t-il.

Les déclarations du chef de l'Etat avaient suscité l'indignation des organisations de défense des homosexuels et il était par la suite revenu sur ces propos en assurant que la loi devait s'appliquer "partout, dans toutes les communes."

La question de la PMA a relancé les hostilités.

Le gouvernement avait initialement prévu d'introduire la PMA aux couples de femmes homosexuelles dans une future loi sur la bioéthique l'année prochaine.

Face aux inquiétudes exprimées par les associations opposées au projet de loi, Dominique Bertinotti a dit vendredi que la gestation pour autrui (GPA) ne serait pas débattue lors de l'examen du texte au Parlement.

DOUTES DU DÉFENSEUR DES DROITS

Dans des déclarations susceptibles de fournir des arguments aux opposants, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, a exprimé jeudi des doutes sur le projet de loi qui contient selon lui "de nombreuses incertitudes juridiques préjudiciables" à tous les enfants.

Si le texte met fin à des "situations d'inégalités ou de discriminations indirectes en ouvrant le mariage à des personnes du même sexe", le projet part de revendications exprimées par les adultes et "la question des enfants n'est traitée que par voie de conséquence", a-t-il déploré.

Selon le sondage CSA pour BFM TV, 44% des Français se déclarent favorables à la fois au mariage et à l'adoption contre 37% qui sont opposés aux deux.

Sur le plan des croyances religieuses, 58% des non-croyants plébiscitent les deux dispositions tandis que 64% des catholiques pratiquants réguliers y sont opposés.

Edité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le samedi 15 déc 2012 à 16:36

    Pendant ce temps "le peuple" oublie les affaires importantes et cela arrange le gouvernement qui ne sait ou mettre la tête et comment s'en sortir des promesses de campagne qui ont été avalisées un peu trop vite. Ainsi va la vie occupons nous à faire semblant et pendant ce temps madame la marquise est absente, mais tout va très bien rassurez vous

  • mlaure13 le samedi 15 déc 2012 à 15:15

    Suite…mariée ou pas ma vie ne changera pas, mon frigo ne se remplira pas plus vite, mon travail ne sera pas mieux payé, et la crise me touche de la même manière... Ce sujet est certes important et il faut combler le vide juridique qui existe mais pitié mesdames et messieurs les politiques, occupez vous des vrais dossiers, ceux qui sortiraient notre pays de cette crise, le reste peut attendre …(Audrey 57)

  • mlaure13 le samedi 15 déc 2012 à 15:14

    SUITE…Quand vais je pouvoir me dire, que je me lève à 5h et que je rentre a 19h pour gagner de l argent qui me permettra de faire autre chose que payer les dettes de l état, et de regarder le calendrier pour savoir si je peux faire des courses sans être a découvert? Ces questions là n’intéressent pas les grands Hommes qu’ils sont, je doute qu’ils se souviennent d'une facture vu que d autres le font pour eux... Plus que légitimement concernée par ce sujet j avoue n en avoir que faire…

  • mlaure13 le samedi 15 déc 2012 à 15:11

    Je vous « retranscris »la réponse d'une "homo"...formulée sur un forum...et je pense que ça résume bien la situation !!!...A chacun d'en juger ?!...Comment va-t-on sortir de la crise? Ha oui, en "démariant" des homos ! C est vrai que ce sujet est plus important et le plus inquiétante du moment ! Je suis homo, en couple, nous avons des enfants mais sincèrement ce qui m inquiète ce n’est pas de me marier ou non, c est plutôt de savoir où va notre pays ?...

  • mlaure13 le samedi 15 déc 2012 à 15:10

    .•Et on voit bien la, qu'ils ont le cerveau connecté avec les "fesses" !!!.....

  • mlaure13 le samedi 15 déc 2012 à 15:08

    L'Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans), principal organisateur de la Marche des fiertés ?...On ne voit pas ce que la fierté vient faire dans une anomalie du comportement !...Avoir respect et reconnaissance pour les « LGBT est une chose…mais cautionner une »déviation » de la nature au point de la « magnifier » en est une autre !!!...