Les Parisiens tentent de dédramatiser

le , mis à jour à 06:07
0
Les Parisiens tentent de dédramatiser
Les Parisiens tentent de dédramatiser

Le vestiaire du PSG est resté calme. Malgré la colère inhérente à la défaite, pas d'éclats de voix ni de portes qui claquent. Et au sortir de la douche, les Parisiens ont voulu se montrer positifs malgré ce précoce premier revers de la saison. « Monaco a mérité sa victoire. On a perdu un match, on n'est pas habitué à perdre mais on va se relever et continuer, constate calmement Thiago Motta. Perdre, c'est difficile à digérer mais il faut regarder les choses négatives et les analyser. On a une trêve internationale. On a le temps de regarder le match pour améliorer les choses. On aurait bien sûr aimé gagner mais on a d'autres matchs importants à jouer...»

 

Au relais de son capitaine, Hatem Ben Arfa espérait de son côté que Paris change rapidement certaines choses pour éviter d'autres désillusions. « C'est sûr que cette année, ce sera compliqué. On l'a vu à Bastia, on l'a encore vu ici, rappelle l'ancien Niçois. Il faudra avoir plus de maîtrise collective et ne pas miser que sur le contre. Ce n'est que le début de saison mais c'est vrai qu'il faut qu'on élève le niveau pour pouvoir enchaîner des victoires. »

 

Patrick Kluivert répète qu'il n'y aura pas de nouvelle recrue

 

Les Monégasques, de leur côté, avaient le triomphe modeste et leur succès ne changeait selon eux rien à l'inéluctable issue du championnat. « Paris est une grosse équipe et ils seront encore champions avec pas mal de points d'avance », pronostique Valère Germain alors que son vice-président Vadim Vasilyev appréciait « l'exploit » sans en rajouter. « On ne va pas s'enflammer, Paris est toujours le grand favori de la Ligue 1. C'est une des meilleures équipes d'Europe. »

 

Patrick Kluivert, lui, regrettait la tournure de la soirée tout en trouvant des circonstances atténuantes à ses joueurs. « Tout est nouveau, le système de jeu, l'entraînement..., rappelle le directeur du football du PSG tout en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant