Les Parisiens ont (un peu) fêté le titre de champion

le
0
Les Parisiens ont (un peu) fêté le titre de champion
Les Parisiens ont (un peu) fêté le titre de champion

Une semaine après avoir été officiellement sacré champion de France à Troyes, le PSG a fêté timidement son titre devant son public ce dimanche soir avec de nombreuses animations avant le match contre Monaco. Avec un guest un peu particulier : Jay-Jay Okocha.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU PARC DES PRINCES

En attendant le mois de mai et la remise officielle du trophée de champion de France, le Paris Saint-Germain avait décidé de faire (un peu) la fête ce dimanche soir pour faire patienter le public du Parc des Princes pendant deux mois. Ainsi, avant la réception de Monaco (0-2), la direction du club de la Capitale avait prévu plusieurs animations pour mettre de l’ambiance dans l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud, où des drapeaux avaient été distribués aux quelque 40 000 spectateurs présents. A 20h23 très précisément, les joueurs parisiens ont pénétré sur la pelouse en file indienne pour s’échauffer sur l’inévitable morceau « We are the champions » de Queen.

Quelques minutes avant le coup d’envoi, plusieurs clips vidéo ont été diffusés sur les écrans géants. Un premier retraçant la large victoire des hommes de Laurent Blanc à Troyes (0-9) et la fête qui s’en est suivie. Un second revenant elles sur les six titres de champion de France conquis par le club depuis la saison 1985-86, puis un troisième rendant hommage au symbole « local » du champion de France, Blaise Matuidi. Timidement chauffé par cet avant-match, le public du Parc s’est alors mis à agiter les drapeaux distribués pour l’entrée des joueurs, tandis que les deux virages ont déployé de « modestes » tifos pour saluer ce titre.

Et pour que la fête soit belle et que le Parc rugisse un peu, c’est l’un de ses anciens chouchous qui a été convié pour donner le coup d’envoi de la rencontre de clôture de la 31eme journée de Ligue 1 : Jay-Jay Okocha. Le Nigérian, excellent dribbleur, a disputé près de 100 matchs avec le PSG entre 1998 et 2002. Pour lui, le Parc s’est levé, et on se serait cru l’espace d’un instant revenu cinq ans en arrière. Une belle manière, aussi, de faire le lien entre le passé et le présent du club parisien, sujet d’actualité depuis les propos controversés de Zlatan Ibrahimovic. A la fin du match ce dimanche soir, les coéquipiers de Thiago Silva devaient rester sur la pelouse plusieurs minutes pour un tour d’honneur. Ils se sont finalement rassemblé rapidement dans le rond central et ont quitté le terrain sous les sifflets d'un public déçu de ne pas pouvoir célébrer comme il se devait ses nouveaux champions. Même minimaliste, la fête a été gâchée par Monaco. Le cadet des soucis de l'ASM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant