Les parfumeries en guerre contre les sites illégaux

le
0
L'apparition de sites situés hors de France proposant des parfums sans respecter les critères imposés par les marques inquiètent les distributeurs du secteur, tels Sephora, Marionnaud et Nocibé.

Les parfumeries tirent la sonnette d'alarme. Sephora, Marionnaud, Nocibé et autres adhérents de la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS) s'inquiètent pour des nouveaux venus. «Nous voyons apparaître des sites situés hors de France qui proposent des parfums sans respecter les critères imposés par les marques, surtout juste avant Noël et la Fête des mères. Nous craignons que ces acteurs écornent notre image et celles des marques», explique son président, William Koeberlé, par ailleurs PDG de Marionnaud Group.

La distribution sélective est régie par une réglementation européenne, renouvelée en 2010. Chanel, Dior et autres peuvent décider avec quelles enseignes ils souhaitent travailler et comment leurs produits doivent être présentés, en magasin comme sur les sites de l'enseigne.

Seuls 2% du chiffre d'affaires annuel des parfumeries (2,9 milliards d'euros au total) sont réalisés en ligne, soit 50 millions d'euros. La part de ces acteurs, tel

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant