Les parents voient leur enfant plus mince

le
0

Les parents sous-estiment la corpulence de leur progéniture, ce qui ralentit la détection des situations problématiques qui nécessitent une prise en charge médicale.

En France, on estime que 18 % des enfants âgés entre 3 et 17 ans sont en surpoids ou obèses. Or l'excès de poids favorise, à moyen ou long terme, certaines maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires ou l'hypertension. Pourtant, l'obésité et le surpoids peuvent en grande partie être évités. Mais encore faut-il qu'ils soient détectés par les parents ou le médecin, ce qui est loin d'être toujours le cas, selon une étude américaine publiée dans la revue Pediatrics .

Des chercheurs de l'université du Nebraska aux États-Unis se sont concentrés sur la perception du poids de l'enfant par les parents car elle joue un «rôle important dans la prévention de l'obésité et son traitement». D'après leur étude, 50,7% des parents sous-estiment le surpoids ou l'obésité de leurs enfants. E...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant