Les parents se rebiffent face au redoublement

le
0
La France reste une des championnes européennes du redoublement. Mais la pratique n'a pas la faveur des parents, qui n'hésitent plus à faire appel de la décision.

À l'heure des conseils de classe, de nombreux élèves et leurs parents s'inquiètent d'un possible redoublement. Même si la tendance des enseignants à faire redoubler un élève a reculé depuis plusieurs années, elle reste encore bien ancrée dans notre pays, l'un des champions en la matière. Au niveau du collège, selon une étude publiée en février dernier par l'Union européenne, la France arrive troisième, avec un taux de 23,5 % de jeunes de 15 ans ayant déjà redoublé une fois. Il passe à 36,9 % si l'on considère l'ensemble de la scolarité, soit le taux le plus fort de l'OCDE. Alors que dans certains pays, le passage dans la classe supérieure est automatique, comme en Norvège ou au Royaume-Uni.

Or, de plus en plus de spécialistes mettent en cause l'efficacité de cette pratique, certains allant jusqu'à dénoncer son caractère néfaste. Pour des raisons pédagogiques, d'abord : plusieurs études ont montré que l'élève le plus souvent ne profitait pas d'une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant