Les parents des 43 disparus mexicains en appellent à l'Onu

le
0

GENEVE, 2 février (Reuters) - Les parents de 43 étudiants mexicains disparus l'automne dernier ont sollicité l'aide des Nations unies pour connaître les circonstances de leur disparition car elles croient les autorités incapables d'enquêter efficacement sur ce dossier. Le gouvernement du président Enrique Pena Nieto a déclaré la semaine dernière que les 43 élèves-professeurs ont été tués sur l'ordre d'un cartel de narcotrafiquants qui les a pris pour des membres d'une organisation rivale. L'affaire a suscité l'indignation dans tout le pays où la guerre des gangs, l'impunité et la corruption font des ravages depuis des années. Elle constitue une crise sans précédent pour le président Enrique Pena Nieto, dont le gouvernement a été mis en cause pour sa gestion de l'enquête. "Nous avons décidé de venir devant ce comité pour obtenir un soutien et que l'on nous rende vraiment justice, puisque le gouvernement est incapable de faire quoi que ce soit", a déclaré Bernabe Abrajan, père d'un des disparus, en marge d'une séance du Comité de l'Onu sur les disparitions forcées ou involontaires. (Stephanie Nebehay,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant