Les parents d'une victime contre la peine de mort pour Tsarnaev

le
0

BOSTON, Massachusetts, 17 avril (Reuters) - Les parents d'un garçon de 8 ans tué dans l'attentat de Boston en avril 2013 demandent au parquet fédéral de renoncer à condamner à mort Djokhar Tsarnaev, reconnu coupable de 30 chefs d'accusation le 8 avril, dont 17 passibles de la peine capitale. Dans une tribune publiée vendredi par le Boston Globe, Bill et Denise Martin souhaitent au contraire la conclusion d'un accord entre le département de la Justice et l'accusé pour qu'il renonce à tout recours en appel en échange d'une condamnation à une peine de réclusion à perpétuité incompressible. "Nous savons que le gouvernement a ses raisons de vouloir la peine de mort, mais la quête perpétuelle de cette punition pourrait donner lieu à des années de recours et nous faire revivre en permanence le jour le plus douloureux de notre vie", écrivent les parents. Leur texte s'intitule: "Pour mettre fin à nos tourments, abandonnez la peine capitale". La deuxième phase du procès de Djokhar Tsarnaev, maintenant qu'il a été reconnu coupable de l'attentat, doit s'ouvrir mardi prochain pour déterminer la sentence. Les procureurs estiment que le jeune homme d'origine tchétchène, qui avait 19 ans au moment de l'attentat, mérite la peine de mort car l'attaque visait à punir le pays dans lequel il s'était installé dix ans plus tôt, un acte qu'il a justifié comme une vengeance contre les campagnes militaires américaines dans les pays musulmans. La défense argue au contraire que Djokhar Tsarnaev n'a pas été guidé par son idéologie personnelle mais qu'il a subi l'influence de son frère aîné âgé de 26 ans, Tamerlan Tsarnaev, qui est mort dans une fusillade avec la police qui le traquait, quatre jours après l'attentat. L'attentat de Boston, commis à l'aide de deux bombes artisanales, a fait trois morts au total. Un policier a été abattu trois jours plus tard par les frères Tsarnaev. (Scott Malone; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant