Les papetiers acculés par la flambée des prix

le
0
Le premier papetier européen, Hamelin, tire la sonnette d'alarme sur les conséquences de la flambée des prix de la pâte à papier et des composants chimiques. Il faut s'attendre à «des hausses de prix à deux chiffres auprès des distributeurs».

«La crise est devant nous. » Le constat de Stéphane Hamelin, président du groupe familial Hamelin (Canson, Oxford, Elba), premier papetier européen, est sans appel. «Après une belle année 2010, nous sommes confrontés à un vrai écrasement de nos marges», déplore-t-il. Le doublement du prix de la pâte à papier (de 450 à 950 dollars la tonne depuis septembre 2009), qui représente environ un tiers du coût du papier, et la flambée de composants chimiques comme le polypropylène (+ 70 %) ont acculé les papetiers. Sans parler du doublement du prix de l'amidon de pomme de terre, qui sert à blanchir le papier, ou de l'envolée des cours du pétrole.

Du cahier au ticket de métro

«Il va nous falloir passer des hausses à deux chiffres auprès des distributeurs, d'autant que les (prix des) matières premières continuent de monter», déclare Stéphane Hamelin. Sur certains produits, les tarifs négociés en septembre dernier ne correspondent plus à la réalité d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant