Les panneaux annonçant les radars font de la résistance

le
0
En voie de suppression depuis un an, plus de 1200 sont toujours en fonction.

L'annonce avait d'autant plus surpris qu'elle avait suscité de vives tensions entre le gouvernement de François Fillon et certains députés de sa majorité. Ce 11 mai, cela fera tout juste un an que la décision de supprimer les panneaux annonçant les radars a été prise. Avec, à la clé, la fin des avertisseurs dans les voitures. Des mesures radicales, qui avaient été justifiées par une brutale augmentation des tués sur les routes, mais qui avaient pris de court nombre de députés de droite, vent debout contre ces décisions.

Un an plus tard, la réforme est loin d'être achevée. Il n'y a qu'à prendre sa voiture pour constater que nombre de panneaux sont encore en place. Après l'empressement des premiers jours, le rythme de leur suppression s'est depuis sérieusement ralenti. À ce jour, et selon les chiffres de la Délégation interministérielle à la sécurité routière (DISR), 600 des 1900 panneaux installés ont été retirés pour le moment. Conformément aux mes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant