Les otages français enlevés au Niger sont vivants, selon Niamey

le
0

PARIS (Reuters) - Les quatre otages français enlevés en septembre 2010 dans le nord du Niger sont vivants, assure le président du Niger Mahamadou Issoufou dans une interview à France 24 diffusée samedi.

Marc Féret, Pierre Legrand, Thierry Dol et Daniel Larribe ont été capturés le 16 septembre 2010 par Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Niger, à Arlit, un site d'extraction d'uranium.

"Jusqu'ici, les informations qu'on a permettent de dire qu'ils sont en vie. Mais où sont-ils ? Il est extrêmement difficile de le dire", a déclaré le chef de l'Etat nigérien.

"Ils peuvent être au Mali, dans l'extrême nord malien, près de la frontière avec la Mauritanie. Ils peuvent être en Libye ou ailleurs mais on n'a pas d'informations précises sur le lieu où ils sont détenus."

Prié de dire s'il avait eu récemment des signes de vie, il a répondu : "on n'a pas eu d'information contraire aux informations qu'on avait jusqu'ici. Ils sont vivants, ce sont les informations que nous avons".

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré le 4 mars dernier que tout laissait penser que les otages étaient en vie.

Marine Pennetier, édité par Eric Faye

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant