Les otages français dans le piège nigérian

le
0
INFOGRAPHIE - Les recherches se concentrent sur la secte islamiste Boko Haram en pleine expansion.

Le conflit religieux qui déchire depuis plus d'une décennie le nord du Nigeria déborde des frontières du pays. L'enlèvement mardi de sept touristes français, dont quatre enfants, au Cameroun, à la frontière du géant de l'Afrique de l'Ouest, a illustré ce scénario redouté depuis des mois. Les autorités françaises ont immédiatement accusé Boko Haram, une secte islamiste «bien connue» selon François Hollande, d'être à l'origine de ce rapt.

«S'il n'est pas jugulé, Boko Haram sera une menace non seulement pour le Nigeria, mais pour l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique centrale et bien sûr l'Afrique du Nord», prévenait, en janvier dernier, le président nigérian Goodluck Jonathan. Il aurait pu ajouter pour l'Europe et pour le monde. Depuis mai 2011, et le rapt d'un Britannique et d'un Italien, Boko Haram et ses satellites se sont signalés comme un danger majeur. Dés...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant