Les organismes parapublics mis à la diète

le
0
Les parlementaires cherchent 1 milliard d'économies sur les dépenses de l'État.

Le plan d'austérité annoncé le 24 août par François Fillon ne se contente pas de relever les impôts de 10 milliards en 2012: il prévoit aussi 1 milliard d'économies. Des économies qui s'ajouteront à celles prévues de longue date: baisse de 2,5% des dépenses de fonctionnement et d'intervention, gel des fonds versés aux collectivités, non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux.

Le gouvernement a chargé les parlementaires de trouver ce milliard. «Je trouve la méthode curieuse. Il ne faut pas que l'exécutif se dédouane», tempête le député centriste Charles de Courson. Les commissions des finances vont travailler avec Bercy et Matignon. Les discussions ont commencé et quelques principes s'en dégagent. Premier point: les 584 «opérateurs», ces structures parapubliques qui vont de Météo France aux musées, seront mis à contribution, à l'exception des organismes liés à la recherche. Les parlementaires comptent surtout agir via les taxes que certa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant