Les opticiens vont pouvoir délivrer des lunettes sans ordonnance en urgence

le
3
Les opticiens vont pouvoir délivrer des lunettes sans ordonnance en urgence
Les opticiens vont pouvoir délivrer des lunettes sans ordonnance en urgence

Alors que le délai moyen pour obtenir un rendez-vous chez l'ophtalmo est en moyenne de 85 jours, soit 8 jours de plus qu'en 2013, un décret paru dimanche au Journal officiel pourrait permettre de désengorger la situation. 

 

Dès ce lundi, les opticiens ont la possibilité, concernant les lentilles de contact, d'adapter la correction ou de renouveler la prescription, si les patients fournissent une ordonnance de moins de trois ans (un an pour les moins de 16 ans). Seule condition, il faudra pour cela que l'ophtalmologiste ne s'y soit pas opposé dans sa prescription initiale. 

 

En outre, en cas de perte ou de bris des verres correcteurs pour la myopie, l'astigmatisme ou l'hypermétropie, l'opticien pourra délivrer de nouvelles lunettes sans ordonnance. Le décret précise que cela sera possible «lorsque l'urgence est constatée et en l'absence de solution médicale adaptée.» 

 

Enfin, alors qu'il était jusqu'à présent possible de changer de lunettes sans repasser par un rendez-vous chez l'ophtalmologiste avec une ordonnance de moins de trois ans (un an pour les moins de 16 ans), ce délai est allongé à cinq ans pour les 16- 42 ans.

 

Le délai d'attente chez les ophtalmos révèle d'importantes disparités régionales. Selon le baromètre du groupe Point Vision, mieux vaut se découvrir la vue basse dans les Alpes-Maritimes que dans le Finistère, casser ses lunettes en Corse, dans le Val-de-Marne ou à Paris que dans le Calvados, l'Oise ou l'Essonne.  Si l'on excepte les départements situés au cœur du pays dans les régions rurales les plus désertes où les délais d'attente peuvent même être supérieurs à... 9 mois (dans le Cantal, la Corrèze ou la Haute-Loire), le résultat le plus étonnant est celui de l'Isère, pourtant densément peuplé, où il faut pourtant compter près de  5 mois et demi pour pouvoir poser un pied dans la salle d'attente d'un spécialiste. 

 

 

(Capture YSSUP Research ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1935841 il y a un mois

    très forts, ces ophtalmos! on pourrait croire qu'ils ont écrit le décret eux-mêmes! ah lobbying quand tu nous tiens!Petit conseil aux opticiens : il ne tient qu'à vous de vous organiser encore plus efficacement que les ophtalmos...

  • frk987 il y a un mois

    Si l'on devenait sérieux, un ophtalmologiste a pour mission de vous détecter un glaucome, une macula, mais certainement pas de vous prescrire des lunettes. Quel gain pour la SS !!!!!

  • frk987 il y a un mois

    85 jours, je rêve , dans ma bonne ville c'est 13 mois. Et ce n'est pas un village mais une agglo de 400.000 habitants. Et de plus ce que vous prescrit l'ophtalmo en 20 secondes n'est jamais ce qu'il faut quand vous passez par un opticien qui passe, lui 1/4 h pour trouver vos lunettes adaptées à votre vue.