Les opposants à Chavez désignent leur champion

le
0
La réélection du président vénézuélien, toujours favori des sondages, pourrait être compliquée par son état de santé.

L'opposition vénézuélienne en a-t-elle fini avec les errements qui ont permis à Hugo Chavez de se maintenir au pouvoir depuis treize ans? L'organisation, dimanche, d'une primaire par tous les partis non chavistes réunis au sein de Mesa de la unidad democratica (MUD) peut en tout cas le laisser penser. La victoire d'Henrique Capriles Radonski semblait assurée, les derniers sondages lui accordant 55 % des voix, contre 31% à son principal challenger, Pablo Pérez. À 39 ans, Capriles a l'avantage d'être jeune et d'avoir déjà une expérience politique importante.

Élu député et président de l'Assemblée dès 1998, maire de Baruta de 2000 à 2008, il est devenu gouverneur de l'important État de Miranda en 2008. Avocat célibataire, il évite avec soin de s'en prendre directement à Hugo Chavez et promet de maintenir ou d'améliorer les misiones, ces politiques sociales financées par la manne pétrolière qui valent à Hugo Chavez sa grande popularité. S'affirmant de centre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant