Les opérateurs post-marché de Francfort et Zurich se rapprochent

le
0
    par Huw Jones 
    LONDRES, 23 septembre (Reuters) - Deux des principaux 
opérateurs post-marché européens ont annoncé vendredi un 
renforcement de leur collaboration afin de réduire leurs coûts 
dans un contexte de profonde transformation des services de 
règlement-livraison de titres et de consolidation des opérateurs 
de marchés en Europe.  
    Le suisse SIX Securities Services et le luxembourgeois 
Clearstream, détenu par Deutsche Börse  DB1Gn.DE , ont signé une 
lettre d'intention en vue d'un partenariat qui prendra effet au 
début de l'année prochaine pour fournir des services aux marchés 
suisse et autres européens.  
    Six Securities Services est une filiale de SIX Group, 
l'opérateur de la Bourse de Zurich, tandis que Deutsche Börse 
est dans l'attente des autorisations réglementaires pour 
fusionner avec le London Stock Exchange  LSE.L . 
    Le directeur général de SIX Securities Services dit que 
toutes les chambres de compensation sont confrontées à 
l'augmentation de leurs coûts liés aux évolutions réglementaires 
et à la nécessaire refonte d'infrastructures informatiques 
vieillissantes.  
    "Nous examinons tout ce que nous pouvons faire en doublon 
car cela n'a pas de sens de dupliquer tous ces efforts sur 
plusieurs systèmes", a déclaré Thomas Zeeb à Reuters. "Il y aura 
toujours des éléments sur lesquels nous resterons en 
concurrence." 
    Les services post-marché, qui recouvrent la gestion des 
opérations de règlement-livraison des transactions sur titres et 
la conservation, sont confrontés à une double évolution qui les 
pousse à se restructurer.  
    Le déploiement de la plateforme Target2 Securities (T2S) par 
la Banque centrale européenne (BCE) permettra aux dépositaires 
centraux de titres de gérer leur activité de règlement-livraison 
pour les opérations libellées en euro de manière harmonisée.  
    Elle a vocation à se substituer à des chambres de 
compensation essentiellement nationales qui devront développer 
de nouveaux services à valeur ajoutée et réduire leurs coûts au 
risque sans cela de disparaître.  
    La réglementation européenne impose aussi aux chambres de 
compensation de renouveler leur agrément pour exercer leur 
activité, une obligation à laquelle elle n'ont intérêt à se 
soumettre que si elles sont convaincues de pouvoir développer 
suffisamment d'activités nouvelles pour compenser les volumes 
qui auront basculé sur T2S.  
    "Nous avons tous évoqué de manière abstraite la 
consolidation de l'industrie mais nous prenons cela à bras le 
corps", a dit Thomas Zeeb. "C'est certainement l'un des premiers 
exemples concrets de collaboration par opposition à l'achat ou à 
la cession d'activités existantes." 
    L'objectif à long terme est d'aboutir à une plateforme 
unique pour servir des marchés qui conserveront leurs opérateurs 
nationaux pour des raisons juridiques et potentiellement de 
conclure des partenariats avec d'autres chambres de 
compensation.  
    "Cherchons-nous avec Clearstream à être un agent de la 
consolidation du secteur plutôt qu'une cible de la 
consolidation? Certainement", a poursuivi Thomas Zeeb.  
    Il s'est refusé à préciser quels nouveaux services cette 
collaboration permettra de développer tout comme à chiffrer les 
réductions de coûts envisagées.  
    Elle sera toutefois perçue par les intervenants du secteur 
comme un renforcement de l'emprise de Clearstream face à son 
grand concurrent Euroclear.  
    "La coopération a pour objectif d'améliorer l'offre aux 
clients ainsi que notre positionnement sur nos marchés 
respectifs", a déclaré le président de Clearstream, Jeffrey 
Tessler, dans le communiqué commun publié par les deux groupes.  
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant