Les OPA rampantes dans le collimateur

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - «Il y a deux contre-feux par rapport à des logiques de désertification et de cynisme de la terre brûlée», a expliqué à l'agence Reuters le député PS François Brottes, président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée, l'un des signataires de ce texte. Le premier, «c'est l'obligation d'une démarche offensive pour trouver un repreneur, donc rebondir plutôt que subir et le second, c'est se prémunir contre les OPA hostiles».

Pour contrer la menace d'OPA rampantes, le projet de texte prévoit donc trois mesures :
* l'abaissement de 30% à 25% du seuil à partir duquel il est obligatoire de lancer une OPA sur la totalité du capital d'une entreprise ;
* la généralisation du vote double pour les actionnaires détenant des parts d'une entreprise depuis deux ans ;
* le renforcement du rôle des comités d'entreprise en matière d'exigence de transparence et la possibilité d'une médiation, en lien avec l'Etat, pour améliorer les garanties données aux salariés dans les cas d'OPA.

L'objectif est de voter ce texte d'ici l'été prochain.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant