Les ONG de plus en plus transparentes sur l'utilisation des dons

le
0
FOCUS - Épinglées par la Cour des comptes après le tsunami de 2004, les associations caritatives françaises indiquent désormais clairement qu'une partie dons des particuliers part dans les frais de fonctionnement ou dans d'autres pays en cas de besoin.

L'appel aux dons pour les Philippines a commencé. Diverses ONG nationales ou internationales comptent sur la générosité des Français pour les aider à financer des actions d'urgence sur le terrain, comme l'acheminement de soins médicaux ou de produits de première nécessité. Mais comment s'assurer que les sommes collectées sont bien utilisées?

En France, le scandale de l'ARC a conduit à une surveillance plus resserrée des fonds brassés par les associations caritatives. Ces dernières publient désormais sur leur site internet leur bilan comptable annuel, consultables par tous, et peuvent subir des contrôles de la cour des comptes. De 2004 à 2011, l'institution a dûment examiné ce qui était advenu de l'affl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant