Les ondes gravitionnelles détectées une nouvelle fois

le
0
    CAP CANAVERAL, Floride, 15 juin (Reuters) - La détection 
d'ondes gravitationnelles annoncée en février, une première 
scientifique qui confirmait les déductions faites par Einstein 
voici un siècle, n'a pas relevé d'un hasard unique : elles ont 
été repérées une nouvelle fois. 
    La première détection d'ondes gravitationnelles remonte à 
septembre 2015, et elle a été annoncée seulement le 11 février 
dernier, créant la sensation dans les milieux scientifiques. 
    La deuxième détection a été effectuée le 25 décembre dernier 
par deux observatoires américains : Livingston en Louisiane et 
Hanford dans l'Etat de Washington. 
    Les ondes détectées en septembre comme en décembre derniers 
ont été émises par la fusion de trous noirs - zones si denses 
pour la matière que même les photons ne peuvent échapper aux 
entonnoirs gravitionnels qu'ils produisent dans l'espace. 
     
 
 (Irene Klotz; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant