Les offres de numéros de Charlie Hebdo fleurissent sur internet

le
2
Tiré à 60.000 exemplaires et épuisé dans la foulée de l'attentat qui a frappé la rédaction de l'hebdomadaire, le n°1177 avec "les prédictions du mage Houellebecq" en couverture faisait
Tiré à 60.000 exemplaires et épuisé dans la foulée de l'attentat qui a frappé la rédaction de l'hebdomadaire, le n°1177 avec "les prédictions du mage Houellebecq" en couverture faisait

(AFP) - Les offres de vente du dernier exemplaire de Charlie Hebdo, introuvable en kiosque dès mercredi, fleurissaient jeudi sur internet, à des tarifs parfois astronomiques.

Tiré à 60.000 exemplaires et épuisé dans la foulée de l'attentat qui a frappé la rédaction de l'hebdomadaire, le n°1177 avec "les prédictions du mage Houellebecq" en couverture faisait l'objet jeudi après-midi de près de 80 offres sur eBay, où il était proposé pour "achat immédiat" à 650, 1.000 voire dans un cas 50.000 euros.

Beaucoup d'enchères atteignaient 500 euros, et deux même 75.000 et 60.000 euros, sans qu'il soit cependant garanti qu'elles se concrétisent (le vainqueur de l'enchère peut au final renoncer).

"Rare, dernier journal Charlie Hebdo", clamait une annonce. Un vendeur de "produits militaires" proposait "Charlie hebdo dernier sorti attentat".

Outre le dernier numéro, d'autres vendeurs proposaient des exemplaire d'autres moments forts dans la vie du journal, comme le numéro spécial de novembre 2011 quand le titre avait été rebaptisé "Charia Hebdo".

L'un d'eux atteignait plus de 15.000 euros, le vendeur promettant de verser l'intégralité de la somme à une association d'aide aux victimes des attentats.

Sur les réseaux sociaux, ces transactions suscitaient la réprobation : "business is business, c'est triste", lisait-on sur un tweet.

Contacté par l'AFP, le géant américain de la vente sur internet rappelle qu'il est "une place de marché ouverte qui n'impose aucune restriction en termes de prix des objets en vente".

"C'est un événement tragique, et très médiatique, qui amène de la curiosité, et plus vous avez de personnes plus les enchères montent. Il y a cet effet de curiosité contre lequel on ne peut rien", soulignait une porte-parole.

"Mais eBay se réserve le droit de retirer de son site toute annonce en contradiction avec ses règlements et les principes et valeurs de la communauté d'eBay", poursuit le communiqué, ajoutant que ses "équipes retireront les annonces relatives à cette tragédie qui ne respectent pas nos conditions d'utilisation". Les équipes veillent notamment au titre, à la "présentation", précise-t-on.

eBay invite aussi les vendeurs souhaitant reverser les fonds à une association caritative à se rapprocher du site, qui pourra "les accompagner dans leur démarche".

"En France, nous donnerons à Charlie Hebdo les éventuelles commissions perçues par eBay sur les ventes de magazines et produits de Charlie Hebdo liées à cette tragédie", ajoute la société dans son communiqué.

Après les attentats du marathon de Boston du 15 avril 2013, et la mise en vente de divers objets "souvenir", eBay avait aussi dû s'exprimer. "Par respect pour les victimes, eBay interdit les annonces qui mettent en scène, glorifient ou tentent de tirer profit des tragédies et d'événements douloureux, comme le précisent nos conditions d'utilisation", soulignait son communiqué.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • idem12 le vendredi 9 jan 2015 à 12:55

    tjs des mecs prêts à titrer profit du malheurs des autres. c'est un des côtés sombres de l'espèce humaine, triste...

  • rob.loup le vendredi 9 jan 2015 à 11:48

    N'importe quoi .Charlie Hebdo est en situation de dépot de bilan pour de graves problèmes financier .Qui venait a leur secours avant : personne , à présent tout un débalage de soutient les plus divers.Ceci dit rien ne justifie un tel acte espérons qu'ils soient fait prisonnier et jugés