Les observateurs européens jugent l'élection guinéenne valide

le
0

(Précisions, heurts à Conakry) CONAKRY, 13 octobre (Reuters) - L'élection présidentielle de dimanche en Guinée s'est déroulée de manière satisfaisante en dépit de difficultés logistiques, ont estimé mardi les observateurs de l'Union européenne, au lendemain de la demande d'annulation du scrutin par l'opposition. La Commission électorale n'a pas encore annoncé le résultat du vote dont le chef de l'Etat sortant, Alpha Condé, fait figure de grand favori, mais les sept autres candidats ont dénoncé lundi des fraudes. ID:nL8N12C3IR "Ce que j'ai vu en termes d'insuffisance (de matériel de vote), de manque de préparation et de difficultés logistiques et pratique dans les bureaux de vote ne remet pas en cause la validité de l'élection", a déclaré le chef de la mission d'observation européenne, Frank Engels. Le responsable des observateurs de l'Union africaine a également jugé l'élection transparente malgré des problèmes d'organisation. Selon des résultats préliminaires diffusés par les radios guinéennes, Alpha Condé arriverait en tête du scrutin mais pourrait être contraint à un second tour par son principal rival, Cellour Dalein Diallo. Des heurts ont opposé mardi des partisans du président Condé et des militants de l'opposition dans deux quartiers de la capitale, Conakry, ont rapporté des témoins. Près des deux tiers des bureaux de vote ont ouvert en retard dimanche en raison de problèmes techniques, notamment l'absence d'isoloirs, mais les représentants des partis politiques étaient présents dans la plupart des bureaux et le dépouillement des suffrages s'est en général déroulé de manière transparente, a souligné Frank Engels. La Guinée, principal producteur de bauxite en Afrique, a un passé de violences politiques, notamment lors du scrutin de 2010 qui a amené Alpha Condé au pouvoir. Des affrontements entre des partisans du chef de l'Etat et ceux de Cellour Dalein Diallo ont fait deux morts et une trentaine de blessés vendredi dernier. Le dépouillement des suffrages a débuté tard dimanche soir. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) doit diffuser les résultats soixante-douze heures après le scrutin, soit d'ici mercredi soir, mais un responsable a indiqué que l'issue provisoire du scrutin ne serait sans doute pas connue avant jeudi ou vendredi. Durant la campagne, sous le slogan "Le progrès est en marche", le président sortant, âgé de 77 ans, a promis de lancer d'importants projets d'infrastructures destinés à améliorer la distribution d'électricité s'il est élu pour un second quinquennat. (Saliou Samb; Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant