Les observateurs de l'Onu en mission d'inspection à Homs

le
0
Les observateurs de l'Onu en mission d'inspection à Homs
Les observateurs de l'Onu en mission d'inspection à Homs

BEYROUTH (Reuters) - Les observateurs de l'Onu se sont rendus samedi dans la ville de Homs, épicentre de la répression du soulèvement contre Bachar al Assad, après que les bombardements ont cessé pour la première fois en plusieurs semaines, a-t-on appris de source officielle syrienne et onusienne.

"Une équipe d'observateurs a été envoyée à Homs et a rencontré le gouverneur", a déclaré un porte-parole de l'Onu, Khaled al Masri. "Ils inspectent maintenant des quartiers de la ville", a-t-il ajouté. Les observateurs s'étaient vu refuser l'accès à Homs la semaine dernière.

L'agence de presse officielle syrienne SANA a fourni la même information.

Mais des militants de Homs ont déclaré que les bombardements avaient cessé uniquement pour montrer que le gouvernement respectait la trêve et qu'ils reprendraient après le départ des observateurs.

"Il est très clair que le gouvernement syrien peut stopper s'il le souhaite à n'importe quel moment la violence dans le pays", a déclaré à Reuters Walid al Fares, un militant de l'opposition qui vit à Homs.

La Syrie et les Nations unies ont signé jeudi un protocole qui définit les conditions de travail des observateurs chargés de contrôler le respect du cessez-le-feu. Cet accord prévoit un accès "sans entraves" sur le terrain et la liberté de circuler et de rentrer en contact avec la population.

La répression violente de l'opposition au régime de Bachar al Assad a fait plus de 11.000 morts, selon l'Onu, des dizaines de milliers de prisonniers et des centaines de milliers de réfugiés depuis treize mois.

Oliver Holmes; Tangi Salaün et Hélène Duvigneau pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant