Les observateurs critiquent la campagne électorale en Turquie

le
1

ANKARA, 2 novembre (Reuters) - La campagne pour le scrutin législatif de dimanche en Turquie, qui a vu la formation au pouvoir AKP (Parti de la justice et du développement) retrouver la majorité absolue au Parlement, n'a pas été équitable et s'est trop souvent déroulée dans un climat de violence et de peur, ont déclaré lundi les observateurs internationaux. Lors d'une conférence de presse à Ankara, les représentants de la mission d'observation formée par le Conseil de l'Europe et l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) ont affirmé que la violence avait eu des conséquences sur le scrutin. Ils ont notamment évoqué les attaques et les actes d'intimidation menés contre les membres du parti pro-kurde HDP (Parti démocratique des peuples), qui a perdu deux points par rapport aux élections de juin dernier. "Malheureusement, nous sommes arrivés à la conclusion que cette campagne n'a pas été équitable, caractérisée par trop de violence et de peur", a dit Andreas Gross, parlementaire suisse qui dirigeait la délégation de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Les observateurs ont salué la forte participation à ces élections mais ont aussi critiqué la couverture de la campagne par la radio-télévision publique TRT. Jusqu'ici, aucun parti n'a déposé de recours mais le HDP a annoncé qu'il envisageait de contester les résultats dans plusieurs circonscriptions. Les résultats définitifs ne seront pas publiés avant une dizaine de jours. (Jonny Hogg, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9581285 le lundi 2 nov 2015 à 16:12

    NOUS appelons Erdogan à rassembler la Turquie (ça urge !!)