Les objets connectés en plein boom trouvent de nouveaux débouchés

le
0
Les objets connectés en plein boom trouvent de nouveaux débouchés
Les objets connectés en plein boom trouvent de nouveaux débouchés

(AFP) - Le boom prévisible des objets connectés, nouvelle catégorie disparate allant de la montre intelligente au thermostat du chauffage, suscite les convoitises des enseignes comme la Fnac ou les magasins Lick qui cherchent à mettre en valeur ce nouveau marché."Nous sommes à l'aube d'une véritable révolution industrielle autour des objets connectés. Or, la high tech est sous-représentée en terme de canaux de distribution dédiés, et cet univers de produits nécessite de la démonstration", constate Stéphane Bohbot dirigeant du groupe français Innov8, qui a lancé une chaîne de magasins dédiés aux objets connectés baptisée Lick.

"L'objectif de Lick est d'avoir des espaces de vente de 100 à 200 mètres carrés dédiés à ces univers avec des vendeurs qui accompagnent et font la démonstration des produits en magasins", explique-t-il à l'AFP, alors que le groupe inaugure jeudi le plus gros magasin de la chaîne, dans le quartier de la Défense, en banlieue parisienne.

Innov8 a pour cela racheté en janvier 17 des plus grands magasins de l'enseigne Phone House et a repris la centaine de collaborateurs qui y travaillaient.

Les ventes d'objets connectés sont en effet en pleine explosion. En 2013, considérée comme l'année 0 des objets connectés selon le cabinet GfK, 35.000 montres connectées, permettant par exemple aux sportifs de surveiller leur performance ont été vendues en France, principalement sur les sites Internet et dans les grandes surfaces spécialisées.

Mais à partir du moment où on ajoute des capteurs et de la connectivité pour que les informations soient transférées vers un autre terminal, tout objet quotidien peut devenir connecté que ce soient des lunettes, le système d'alarme de sa maison ou un banal T-shirt. Des objets qu'on n'imagine pas forcément voir coexister en magasin.

Le fabricant français Netatmo, qui vend sur internet, commercialise également son thermostat connecté dans les grandes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant