Les nuages s'amoncellent au dessus du secteur touristique français

le
0

(AOF) - Pas de printemps pour le secteur touristique français. Déjà durement affectés par les attentats de Paris et Bruxelles, les hôteliers redoutent que les mouvements sociaux n'aggravent leur situation à l'approche de l'Euro de football. Interrogé par Reuters, Evelyne Maes, présidente de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH) Paris-Ile de France, a révélé que les réservations pour l'été étaient à ce jour en chute de 20% à 50% par rapport à la même période de 2015.

Sur les quatre premiers mois de l'année, le revenu par chambre (RevPar), principale mesure d'activité dans l'hôtellerie, était en baisse de 12% à Paris, selon les chiffres de l'UMIH. Dans les hôtels 5 étoiles et les palaces, encore plus touchés car plus exposés à la clientèle étrangère, la chute atteignait près de 16%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant