Les nouvelles technologies guideront bientôt nos virées shopping

le
1

Cintres et miroirs intelligents, clés et porte-monnaie virtuels... Les objets connectés envahissent les centres commerciaux. Ils sont de plus en plus plébiscités par les Français.

Les centres commerciaux, futurs temples ultra connectés? C'est apparemment ce que souhaiteraient les Français. Une enquête* menée par Unibail-Rodamco, le géant de l'immobilier commercial spécialisé dans les centres commerciaux des grandes villes, analyse les comportements des Français en matière de shopping et identifie les tendances de demain. À chaque étape du shopping son innovation. Près de 65% des clients souhaiteraient voir le prix, la taille ou la composition du vêtement s'afficher automatiquement sur le cintre. Plus facile, le shopping.

Une majorité de clients voudrait avoir des conseils personnalisés de la part des vendeurs. Et plus surprenant - à l'heure où l'adoption de la loi sur le renseignement a tant fait polémique - presque la moitié des sondés désire recevoir chez eux des produits suggérés par un service qui analyse leurs données personnelles. L'autre enjeu, très attendu: celui de gagner du temps. Les «serial shoppers» sondés sont 62% à être favorables à l'essayage virtuel en magasin. Et pour cela, l'enseigne Uniqlo a trouvé le filon: le «magic mirror» est relié à une tablette et permet de modifier le coloris du vêtement porté sans avoir à le changer. Dans le même ton, plus de la moitié des Français pensent que les porte-monnaie virtuels seront démocratisés dans les années à venir (Paypal, paiement sans contact etc.). «Aujourd'hui, une clé virtuelle permet même de se faire livrer ses achats dans le coffre de sa voiture», raconte Clémentine Piaza, directrice marketing d'Unibail-Rodamco. Appelée «volvo on call», cette clé sollicitée par 55 % des sondés permet d'ouvrir la voiture uniquement pendant le laps de temps défini avec l'acheteur pour charger le coffre.

Expérience collective

Le centre commercial demeure le lieu de shopping privilégié des Français, et plus de 70% des hommes y vont accompagnés, selon l'étude. «L'époque du consommateur individualiste et narcissique est désormais révolue car il est maintenant à la recherche, à travers le shopping, d'une expérience durant laquelle il retrouve un moment commun, un engagement,une appartenance à un groupede référence», analyse Stéphane Hugon, Docteur en sociologie, chercheur au Centre d'Etudes sur l'Actuel et le Quotidien.

Service de géolocalisation pour retrouver ses amis présents dans le centre, échanges de photos facilités ou café conçu pour partager une expertise et des conseils à l'image de DimensionAlley à Berlin, tout est pensé pour répondre à «un besoin de connexion permanent». Deux tiers des sondés rêvent enfin d'espaces plus aérés intégrant verdure et silence, mais aussi d'espaces vivants et animés. D'une sorte de ville nouvelle à la pointe de la technologie. À l'image du nouveau centre SuperPier à Manhattan, qui ouvrira ses portes cet été.

*La 3ème édition de L'Observatoire du Shopping Unibail-Rodamco a été menée auprès de 2006 individus constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 à 70 ans. Le recueil des données a été réalisé du 16 au 23 mars 2015, via l'Access Panel Online d'Ipsos, utilisant la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée, région et catégorie d'agglomération).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bearnhar le dimanche 12 juil 2015 à 08:46

    Merci mais je ne passe pas ma vie dans les centres commerciaux, je fais toutes mes courses chez Biocoop ou équivalent. J'encourage d'ailleurs tous les citoyens à résister. Le pouvoir de la carte bleue est bien plus puissant que celui de la carte d'électeur. Dans une société consumériste/démocratique c'est d'ailleurs le seul qui vaille. Par votre consommation d'aujourd'hui, vous engendrez le monde de demain, à vous de voir comment vous le voulez, pour vos gosses.