Les nouvelles priorités des jeunes médecins

le
0
Travailler moins et mieux : c'est ce qui se dégage d'une enquête recensant les aspirations des étudiants en médecine qui s'apprêtent à exercer en France.

La qualité des soins dispensés au grand public est intimement liée au travail des professionnels de santé. Mais comment les jeunes médecins qui nous soigneront demain envisagent-ils de travailler? Différemment de leurs aînés, c'est certain. Une enquête du syndicat des Internes des hôpitaux de Paris (SIHP), qui a interrogé 1600 internes et chefs de cliniques de la région parisienne, confirme le changement de mentalité chez les futurs praticiens. À l'instar de l'ensemble de leur génération dite «Y», ils ne sont plus prêts à sacrifier leur vie personnelle sur l'autel de leur carrière, et placent haut la notion d'épanouissement professionnel.

Si ce sondage reflète une tendance déjà sensible ces dernières années, certains résultats ont néanmoins surpris les auteurs. Ainsi, 66% des sondés se disent prêts à c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant