Les nouvelles pépites de l'AJA

le
0
Les nouvelles pépites de l'AJA
Les nouvelles pépites de l'AJA

Dix ans après sa dernière demie dans la compétition, Auxerre reçoit Guingamp ce mardi (21h) pour une place en finale de la Coupe de France. Et si l'AJA, tombée en L2 il y a trois ans, est de retour sur le devant de la scène, c'est en partie grâce à une jeune génération très prometteuse (K?l?ç, Berthier, Castelletto ). Présentation de ces " gamins " qui espèrent marcher dans les traces de Cantona, Boli, Cissé ou Sagna.

  • Jean-Charles Castelletto (20 ans, défenseur)
    Ancien joueur de Brétigny-sur-Orge (Essonne), club partenaire de l'AJA où ont aussi évolué Ntep ou Léon, Castelletto rejoint l'Yonne en 2010 pour finir sa formation. Et à 20 ans, il possède déjà un joli CV, avec deux saisons pleines chez les pros à un poste où l'expérience est souvent privilégiée. Capable de jouer dans l'axe ou sur le côté droit, il a pour lui la vitesse et le jeu de tête. Mais qui dit jeunesse dit aussi irrégularité et donc passages sur le banc. Sous contrat jusqu'en 2017, l'actuel capitaine des U20 français a toutefois le temps de travailler ce petit défaut.

  • Grégoire Lefebvre (20 ans, milieu défensif)
    Lancé dans le grand bain par Bernard Casoni, alors que l'AJA luttait pour sa survie en Ligue 2 la saison dernière, Grégoire Lefebvre a grandement participé, du haut de ses 19 ans, au maintien de l'AJA. Mais passé ces bons débuts, le jeune pro au visage d'ado a baissé de pied. Après un début de saison 2014-2015 moyen, il est reparti faire ses gammes avec la réserve en CFA2. Et ce boulot n'a pas échappé à Jean-Luc Vannuchi, qui l'a réintégré à son onze de départ après la trêve. Et pour l'instant, le milieu aux trois poumons ne l'a pas déçu, même si techniquement tout n'est pas encore parfait.

    Samed K?l?ç

  • Samed K?l?ç (19 ans, milieu offensif)
    C'est " LE " grand espoir du club. Passé par toutes les sélections tricolores depuis les U16, le meneur de jeu franco-turc est devenu un élément-clé de l'AJA dès sa première saison pro. En 22 matchs de championnat, il a déjà démontré qu'il avait du ballon, de l'élégance, mais aussi un manque de physique et de punch dans les derniers mètres. Saint-Étienne, qui a déjà fait une offre cet hiver, espère pouvoir polir le talent. Mais pour ne pas se faire recaler une deuxième fois cet été, il faudra mettre le prix.

  • Ruben...












  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant