Les nouvelles façons d'acheter ses fournitures scolaires

le
0

La rentrée scolaire approche à grands pas et avec elle, le prochain passage obligé de l'achat des fournitures scolaires. Un rituel qui a bien changé au cours des dernières années.

Éviter de stresser, et de perdre trop de temps, tout en dénichant les petits prix. Voilà les vœux de tout parent à quelques semaines de la rentrée des classes. Sur sa tablette comme en rayon, les «packs» préconçus sont à la mode. Ils l'étaient depuis quelques années, quand le gouvernement a proposé des listes de fournitures essentielles, sans forcément obtenir un grand succès auprès des consommateurs. La nouveauté, ce sont les packs personnalisés sur base de liste scolaire spécifique à l'établissement.

Faire ses achats en ligne

À l'ère des smartphones et des réseaux sociaux, les sites spécialisés dans la papeterie ont le vent en poupe. Certains ont fait des fournitures scolaires leur cheval de bataille. C'est le cas de rentreediscount.com, devenu en six ans le numéro un sur la Toile. «On voyait les mamans se ruer dans la cohue allant de magasins en magasins parce qu'elle ne trouvaient jamais tout dans un seul établissement», se souvient Arnaud Laitier, PDG du site. 85% des produits sont vendus durant les vacances d'été, dont deux tiers au seul mois d'août. Les allocations familiales y joue un rôle. «On fait 250.000 à 300.000 euros de chiffre d'affaire le seul jour des versements», détaille Arnaud Laitier.

Des produits dérivés aux fournitures scolaires

Ces nouvelles façons d'acheter stylos, règles et autres gommes ont également inspiré des entrepreneurs plus créatifs. Certains sites se sont spécialisés dans la vente de produits dérivés aux fournitures scolaires. L'entreprise A-qui-S propose sur le web des «packs spécial rentrée» comprenant des étiquettes pour tout type de fournitures. Là aussi, c'est le gain de temps qui attire les clients. «Une solution alternative aux bouts de scotchs collés sur les stylos, cartables, cahiers, calculatrices etc.», décrit le créateur du site, Benoit-Jean Morin. Les enfants peuvent personnaliser leurs étiquettes. Les parents sont aussi rassurés par l'absence de solvants dans l'encre utilisée à l'impression. La tendance bio-écolo est définitivement à la mode dans les courses de rentrée.

De plus en plus de ventes entre particuliers

Leboncoin affirme être devenu «un réflexe de consommation pour un Français sur trois». Les internautes viennent y acheter des produits d'occasion pour s'équiper à moindres coûts. Le site constate une «forte évolution» des annonces de papeterie. 234.000 annonces ont été postées par des particuliers dans cette catégorie en 2014. Un chiffre en phase d'être atteint sur le seul premier semestre 2015. La période de prérentrée a aussi son importance. Les ventes sont 20% plus nombreuses au mois de juillet qu'en avril par exemple.

Les bourses aux fournitures perdurent

Enfin, les bourses ont toujours autant la côte. «Face à la hausse de prix, de plus en plus de familles s'organisent autour d'achats groupés» se réjouit Liliana Moyano, présidente de la FCPE (la Fédération des conseils de parents d'élèves). «Ça permet d'éviter les déplacements, spécifiquement dans les zones rurales, et les incitations à l'achat dans les grandes surfaces», précise-t-elle. Pas question pour autant de faire ses courses sur Internet. Les bourses aux fournitures que met en place la fédération de parents d'élèves visent à favoriser «les achats responsables, de qualité et surtout de proximité». Le lien social avant tout.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant