Les nouvelles centrifugeuses iraniennes alarment l'AIEA

le
0
Plus faciles à dissimuler, ces équipements devraient permettre au régime d'accélérer la production d'uranium enrichi.

Chaque nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur l'Iran apporte son lot de mauvaises nouvelles. Celui qui vient d'être rendu public par l'instance onusienne ne fait pas exception. La république islamique a installé 700 nouvelles centrifugeuses ultramodernes à Natanz, l'un de ses sites d'enrichissement d'uranium. De trois à cinq fois plus performantes que les IR-1, les IR-2m permettront à l'Iran de produire plus rapidement la quantité d'uranium enrichi nécessaire pour fabriquer une bombe nucléaire. Et de manière plus discrète, les nouvelles machines, moins nombreuses, étant plus faciles à dissimuler.

Deuxième information inquiétante, un réacteur nucléaire a été transporté sur le site d'Arak, où les Iraniens développent une filière au plutonium, l'autre moyen de fabriquer une bombe. L'AIEA révèle aussi que ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant