Les nouveaux profils de l'ulcère de l'estomac

le
0
INFOGRAPHIE - Plus de 85.000 cas sont recensés par an, alors que l'on pensait pouvoir éradiquer cette maladie.

Il y a encore une dizaine d'années, presque tous les ulcères retrouvés étaient associés à une infection à Helicobacter pylori, d'où l'idée que cette bactérie était la seule coupable. On pensait d'ailleurs avoir résolu le problème de l'ulcère gastro-duodénal à l'aide d'une association d'antibiotiques permettant l'éradication de la bactérie à coup sûr.

Vingt ans après, les espoirs que l'ulcère ne soit plus qu'un lointain souvenir ont disparu. En effet, les ulcères dus à cette bactérie ne représentent plus que 49 % des ulcères diagnostiqués et plus de 30 % de ces bactéries traitées par antibiothérapie classique font de la résistance. Le combat acharné contre la bactérie a donc surtout permis de démasquer d'autres causes, comme la prise au long cours d'anti-inflammatoires. La nouveauté, c'est que sont également apparus des ulcères sans cause retrouvée, dont on ne soupçonnait pas l'existence autrefois. Il y a bien des soupçons sur un éventuel gros

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant