Les nouveaux horizons du Grand Nancy

le
0
Le centre Prouvé, à Nancy.
Le centre Prouvé, à Nancy.

Il savoure sa victoire, il peut. La métropole du Grand Nancy est opérationnelle depuis juillet, et cette conquête est, d'abord, celle d'André Rossinot, son président et initiateur. Ce n'était pas joué d'avance. « Le statut de métropole, nous l'avons gagné, dit-il. Strasbourg a été d'emblée consacrée communauté urbaine puis métropole par la loi ; nous, les deux fois, nous avons dû nous battre pour l'obtenir. » Une action saluée par le préfet de Meurthe-et-Moselle Philippe Mahé, qui, précédemment chargé de la réforme territoriale à Matignon, a bien soutenu le projet. « Cette métropole est le fruit d'une volonté collective et d'une co-construction menée de façon excellente par tous les élus qui, de bords différents, ont mené le dossier ensemble, comme un seul homme. »

Dans son bureau du Grand Nancy, avec sous la main des cartes figurant les mobilités, les voies de communication (fluviales par exemple) en voie de développement et même les « eurocorridors », le président Rossinot prépare le coup d'après. « La métropolisation est un phénomène irréversible lié au changement de société ; nous sommes en retard par rapport à nos voisins », constate-t-il, avançant une carte signifiant la prolifération des aires urbaines en Belgique, Allemagne et Suisse limitrophes.

Nul doute que l'heure est au regroupement territorial. « Le jeune maire de Saint-Dié (25 000 habitants) va être à la tête...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant