Les notes du champion d'Angleterre

le
0
Les notes du champion d'Angleterre
Les notes du champion d'Angleterre

Honneur aux champions qui, portés par un Terry héroïque et un Hazard en feu, ont marché sur la Premier League. Mais il fallait un peu plus que cela...

Courtois (8) : À 23 ans, le Belge est devenu le plus jeune joueur de l'histoire à remporter 3 championnats dans différents pays. Le genre de mec qui te fait méditer sur ta propre vie. Puis pleurer dans ton oreiller.

Čech (5) : Le bras toujours aussi long que celui de Sepp Blatter, mais une année au chômage forcé. C'est moche, la vieillesse.

Jamal Blackman (THUG LIFE) : Un combo prénom - nom à faire des featurings avec Jay-Z. Où à être un personnage de Hé Arnold. Seul l'avenir nous révélera son vrai destin.

Azpilicueta (7) : Heureusement pour lui, et pour la communauté ratophile, Eric di Méco avait retenu la leçon et n'a pas parié qu'Azpi se ferait sucrer sa place par Filipe Luís. Une vraie saison de patron.

Filipe Luís (5) : Louis Philippe ne détrônera malheureusement jamais César dans les livres d'Histoire. CQFD.

Cahill (8) : Il vit avec John une plus belle bromance que Chandler et Joey. Et tout le monde sait que l'amour donne des ailes.

Terry (10) : Aux dernières nouvelles, Kevin Spacey aurait abandonné House of Cards pour préparer le biopic du capitaine des Blues. Le pire, c'est que ça passerait.

Zouma (7) : Zen, la Zoum Zoum, pour sa première saison en Angleterre, s'est offert un rôle de couteau suisse, dépannant même au milieu pour les gros matchs, tout en se payant une réputation de Marcel Desailly 2.0 auprès des fans. On a vu pire, pour un môme de 20 ans.



Ivanović (9) : Sûrement le meilleur à son poste en Europe cette saison. Mais toujours cette fâcheuse impression que Branislav saurait parfaitement cacher un corps dans les bois. KGB style.

Matić (8,5) : Le Serbe est au milieu de terrain ce qu'est le Big Mac au monde du fast-food. Une putain de révolution. Matić frère.

Obi Mikel (5) : Il y a les goûteurs de Coca Cola, les écrivains de carte de vœux, et puis John Obi Mikel. Une des plus belles planques de ces 10 dernières années. Tickets restau, et treizième mois inclus, bien sûr.

Fabrégas (XIV) : Le Roi Soleil a illuminé sa cour…
























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant