Les Notes de Real Madrid-Manchester City

le
0
Les Notes de Real Madrid-Manchester City
Les Notes de Real Madrid-Manchester City

Malgré un Hart d'attaque, le Real s'impose tranquillement grâce à sa maitrise absolu du milieu de terrain et une défense sereine. City n'a tout simplement pas joué, à l'image d'un Touré en décrassage et d'un Kompany vite claqué.

Madrid s'offre une finale et un derby

Real Madrid


Navas (6,5) : Chaud patate, il a capté absolument tous les ballons qui sont passés dans son périmètre. Calor Navas.

Carvajal (6) : Il a trouvé sa place dans la hiérarchie des "Dani" arrière-droit. Pas encore tout à fait au niveau d'un Alves au sommet de son art, mais très largement au-dessus de Danilo. Et après tout, c'est ce qui l'importe.

Ramos (6) : Une baffe dans la gueule d'Agüero, des contestations virulentes et 100% de duels gagnés. Du Ramos tout craché, pour le meilleur et pour le pire.

Pepe (6) : Varane a encore de longs jours devant lui à se morfondre sur le banc. Parce que le vrai patron, c'est bien le Portugais. Pepe fait de la résistance.

Marcelo (5) : Il n'y avait rien de brésilien chez lui ce soir. Très peu en vue offensivement, il s'est contenté d'assurer en phase défensive. Plus Marcel que Marcelo.

Modric (7) : On pourrait le regarder enrouler des ballons de l'intérieur ou de l'extérieur du pied pendant des heures. Parce que c'est beau, contrairement à lui. Remplacé par Kovacic à la 87e, histoire de gagner trente secondes.

Kroos (6) : Le Real Madrid a flingué son génie en le faisant évoluer en numéro six. C'est toujours un très, très bon joueur, mais il semble être redevenu banal avec ses deux ou trois transversales par match. Mais bon, ça fait largement le taf.

Isco (7) : Qu'est-ce qu'il est fort dans les petits espaces avec ses petites jambes et son gros boule. Avec sa conservation de balle, il a permis au Real de manger les Citizens au milieu de terrain. Une soirée d'Isco. Remplacé par James Rodriguez à la 67e, qui n'a pas réussi à avoir d'influence.

Bale (7,5) : Le Gallois est clairement dans une forme optimale en ce moment. C'est encore lui l'homme décisif du Real. Tout lui réussit, même quand ses frappes sont contrées, elles prennent une trajectoire incroyable pour se loger en lucarne. La première geisha qui disputera une finale de Ligue des champions.

Jesé (4) : Il n'a…



















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant