Les notes de Nice

le
0
Les notes de Nice
Les notes de Nice

Toujours aussi plaisante à voir jouer, la formation niçoise a tout de même été quelque peu inquiétante défensivement. Ah, et Balotelli en a planté deux pour son premier match, accessoirement.

Cardinale (5,5) : Même s'il n'est pas directement fautif, il est coupable d'avoir trop fermé les yeux sur les largesses de ses coéquipiers. Yoann Cardinale Barbarin.

Baysse (6) : Le capitaine niçois s'est bel et bien imposé comme le patron de sa défense. Même si on lui fourre un gagnant de la Ligue des champions dans les pattes.

Dante (4,5) : David Luiz a quitté notre beau championnat, mais ne soyez pas triste. On a trouvé un autre défenseur central brésilien chevelu qui ne connaît pas le mot "marquage".

Sarr (6) : Comme depuis le début de la saison, il s'est montré fort dans les duels et impeccable techniquement. Comme Paul, il a fait sa "Sarrabande habituelle", en somme.

Pereira (5,5) : Inexistant offensivement sur son mauvais côté, il a suffi d'une seule montée pour offrir le deuxième but à Balotelli.

Koziello (7, -1 pour le pénalty) : Parce qu'on peut avoir un bac S mention très bien et commettre une faute complètement con dans sa propre surface. Les différentes formes d'intelligence, tout ça quoi.

Cyprien (7) : Une belle présence à l'écran, beaucoup plus tranchant que les autres dans ses interventions. Le meilleur des youtubeurs.

Seri (6) : On peut mettre n'importe qui à côté de lui au milieu de terrain, ce sera toujours le plus discret. Et peut-être le plus précieux aussi.

Dalbert (5) : Il n'a pas pesé offensivement, et a souvent laissé des espaces dans son dos en première mi-temps. Et après, ça se permet de râler quand on le sort. Remplacé par Belhanda à la 75e minute, qu'on est très content de revoir faire des talonnades en Ligue 1.

Balotelli (7) : "Bali-Balo dans notre Ligue 1, faut sept minutes pour en mettre un. Alors qu'on croit qu'il est cramé, le voilà qui plante son doublé. Ah-ah, ah oui vraiment, Bali-Balo est un salaud."

Pléa (6,5) : Infatigable, il a multiplié les courses pendant une heure et demie. Une attitude ultra-volontaire et des qualités mentales qui prouvent qu'il sort tout droit de "l'école de la vie". Pléa Seydoux. Remplacé par Eysseric à un quart d'heure du terme, qui aurait pu provoquer un troisième pénalty.




















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant