Les notes de Monaco face à Tottenham

le
0
Les notes de Monaco face à Tottenham
Les notes de Monaco face à Tottenham

Avec un homme fort sur chaque ligne, Glik, Fabinho et Bernardo Silva, l'AS Monaco a assuré l'essentiel pour décrocher un très beau succès à Wembley. Et puis, Falcao est de retour.

AS Monaco


Subasic (6) : Des sorties aériennes très propres, une ou deux parades sans trop forcer, et des relances au pied très précise. Back to (su)basics.

Raggi (5) : C'est bien la première fois que l'Italien est si inexistant dans un match. Pas de duels, pas de fautes, pas de cris. Il a perdu tout son charme.

Glik (7,5) : Une vraie caillera. Le buste droit, le regard de travers, les interventions fortes, il a cherché tout le match à remporter le duel d'attitude face à chacun de ses adversaires. Et ça a plutôt bien marché. "Glik ! Glik ! Assassin de la police !"

Jemerson (6,5) : Si le Brésil est en passe de devenir la première puissance agricole mondiale, c'est en grand partie grâce à lui. Pendant les temps faibles monégasques, il a ratissé très, très large.

Sidibé (6) : Ce Djib' là ne danse peut-être pas avec les stars, mais le tango endiablé qu'il a présenté avec Kyle Walker n'était pas mal du tout. Avec tout de même la sensation bizarre de ne pas savoir qui menait vraiment la danse.

Fabinho (7) : S'il n'a pas eu l'occasion d'apporter offensivement, il a eu le mérite de tenir la baraque comme personne défensivement. Toujours aussi impressionnant de voir la dimension qu'il prend dans ce club saison après saison.

Bakayoko (5,5) : Touché au dos dès le début de match, il n'a jamais semblé capable de reprendre la plénitude de ses capacités physiques. Du coup, on a très peu vu de percée au physique. Mais il a tenu.

Dirar (-) : Malheureusement pour lui, il est sorti dès les premières minutes pour cause de blessure. Remplacé par Lemar (6), qui s'est signalé par une grosse mine sous la barre. Comme quand les gosses quittent le foyer après le bac pour leurs études supérieures, on est tout ému de le voir prendre son envol. A 20 ans, il a déjà grandi si vite Thomas le marmot.

Moutinho (6) : Tout discret, qui ne fait pas de vagues, sobre, et pourtant si efficace. Comme quoi, une simple lettre dans un nom de famille, ça change tout un caractère.[BR…














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant