Les notes de Lyon - Séville

le
0
Les notes de Lyon - Séville
Les notes de Lyon - Séville

Sur la seule erreur d'Anthony Lopes, Ben Yedder a offert trois points au FC Séville, dans une soirée marquée par la justesse de Nasri, l'activité de N'Zonzi, et le retour en forme confirmé de Nabil Fekir.

Olympique lyonnais


Lopes (5) : Il a brillé en première période, réalisant un arrêt décisif sur son premier face-à-face avec Vietto. Mais en seconde, il manque sa sortie lors but sévillan. Dommage, car le champion d'Europe tenait la baraque jusque-là. Oui oui, il est champion d'Europe.

Yanga-Mbiwa (3) : Brouillon comme souvent. À la limite en première période, il s'est pourtant targué de belles récupérations. Mais son manque de maîtrise et ses fautes grossières ne pardonnent pas. Sur le but de Ben Yedder, il partage les torts avec Gaspar, laissant Vietto libre de tout marquage. Remplacé à la 70e par Valbuena. Une bonne rentrée, de l'envie, mais pas décisif.

Nkoulou (4) : À l'image de son équipe, l'ancien Marseillais réalise un match assez médiocre. En fait, Mapou Yanga-Mbiwa attire tellement l'attention qu'il est presque passé inaperçu.

Morel (4) : Une première période difficile. Lorsqu'il est pressé, le Réunionnais est maladroit dans sa relance. En seconde et alors que son équipe est menée, il évite, grâce à son placement et son expérience, que sa défense ne prenne l'eau.

Gaspar (3) : Pour sa première en Ligue des champions, il a tenté de guider son arche vers des flots tranquilles, mais s'est complètement noyé. Gaspar Noé.

Gonalons (5) : Pour son cinquantième match de Coupe d'Europe, le capitaine livre une prestation honnête. Grâce à sa présence, le milieu de terrain lyonnais a retrouvé du muscle et un peu de sérénité. Gonalons, en large, et en travers.

Tolisso (5,5) : Il paraît qu'à la fin du match, Geoffrey Jourdren est venu le voir pour lui dire : "Montre ta frappe sur la barre, vas-y montre la aux caméras."

Darder (6) Quand on maîtrise le ballon, tout est plus facile. Darder s'est montré à son avantage dans l'entrejeu. S'il a manqué un peu d'impact physique, il est monté progressivement en puissance. Toutefois, on aimerait le voir prendre davantage ses responsabilités.

Rybus (4) : Quand on voit le but qu'a claqué Glik en fin de match face…

















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant