Les notes de Lyon face au PSG

le
0
Les notes de Lyon face au PSG
Les notes de Lyon face au PSG

Malgré une belle entame de match marquée par de gros efforts défensifs collectifs et récompensée par l'ouverture du score de Lacazette, les Lyonnais ont ensuite affiché trop de limites pour éviter la défaite. Que ce soit devant ou derrière.

Olympique lyonnais



Lopes (5) : Selon des sources plus ou moins fiables, le prénom Anthony provient du latin antonius, qui signifie "inestimable", et du grec anthos, qui veut dire "fleur". Une rose esthétique, mais un peu survendue.

Rafael (6,5) : Une patte droite puissante, une endurance impressionnante et une solide défense. Le Rafael Nadal d'avant. Celui avec la belle chevelure.

Yanga-Mbiwa (5) : Moche à regarder et une présence qui fait peur. On le redoute et on n'arrive pas à s'en débarrasser. Un (Ma)pou qu'on confond parfois avec une lente.

Diakhaby (4,5) : "Mes coéquipiers et le coach me demandent de prendre la parole. En tant que défenseur, on se doit de parler." Oui oui, c'est désormais lui qui est considéré comme le taulier de la défense. C'est dire le manque de concurrence dans ce secteur de jeu.

Morel (3) : Fidèle à son homonyme comique, il a sorti Aurier de sa dépression en lui laissant faire ce qu'il voulait. Ou la différence entre un vrai bon latéral et un arrière gauche moyen.

Tolisso (5,5) : Encore un peu de chemin pour arriver jusqu'à la Juve... Contrairement à Rome, tous les chemins ne mènent pas à Turin. Surtout quand on fait un crochet perdant à Paris.

Gonalons (5,5) : Et pourquoi on n'entend jamais de rumeurs de transfert à son propos, alors qu'il est loin d'être moins bon que les autres ?

Fekir (3) : La fusion d'une fée et d'un kir, qu'est-ce que ça peut donner ? Bah un cocktail explosif, doté de tour de magie et d'un bon goût prononcé pour les émotions fortes, logiquement. Sauf quand la greffe ne prend pas. Et que le Fekir royal fait un four.

Valbuena (3,5) : À droite, le petit a offert un contenu absolument pas convaincant. De quoi retrouver la gauche ? Dur pour le favori des sondages à 24 heures du débat. Remplacé par Ghezzal, aussi populaire que Fillon.

Depay (4) : Se Depaycher ou Depayrir, il faut choisir. Le Hollandais a donc commencé par

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant