Les notes de Liverpool face à Manchester United

le
0
Les notes de Liverpool face à Manchester United
Les notes de Liverpool face à Manchester United

Après un début de match passé sans trouver ses milieux de terrain, Liverpool est monté en puissance et est allé titiller United pendant toute la deuxième mi-temps.

Liverpool FC


Karius (5) : Heureusement qu'il n'a pas été plus sollicité, parce qu'on le sentait fébrile sur chaque intervention. Était à deux doigts de se trouer, et donc d'être renommé Karie.

Milner (6) : Pas toujours aussi sexy que ceux qui l'entourent, mais est tout de même un élément important de la réussite de son équipe. Après tout, les Kardashian n'en seraient pas forcément là sans Khloé. Changé pour Moreno, teint en blond comme Kim l'été dernier.

Lovren (7,5) : Manchester a essayé de l'éviter, de le contourner, a tout fait pour ne pas croiser son chemin. Mais ce salaud a un don pour être partout à la fois, et les Mancuniens sont toujours tombés sur lui. Un morceau de Lego sur le parquet de ta chambre quand tu vas uriner la nuit.

Matip (6) : Aligné, coulisse bien, relance droit devant, un peu raid mais solide et toujours prêt à stopper un tir. Bref, un défenseur de babyfoot.

Clyne (5) : Une prestation tranquille. Impossible à affoler. Bravo pour le sang-froid, mais n'a pas toujours haussé son niveau de jeu quand le match s'emballait. Le genre à dire " Vous inquiétez pas, tout va bien les gars " parce qu'il a la flemme de sortir de son hamac alors que le Vésuve est déjà en train de vomir de la lave.

Henderson (5) : Dégage la sérénité et la tranquillité d'un père de famille, mais aussi la prudence et le côté frileux de maman. L'incarnation du couple modèle défendu par la Manif' pour tous.

Coutinho (7) : À l'aéroport, quand il passe au contrôle d'identité, Coutinho sort un ballon et tape 50 mètres en 3 secondes en enchaînant trois roulettes et huit passements de jambes, pour terminer par une passe de l'extérieur du pied. Rassuré, le douanier lui répond : " Ha, vous êtes Brésilien ! Bienvenue ! "

Can (5) : On a l'impression qu'il veut aller de l'avant, mais ses mouvements ont surtout fait reculer son bloc. Michael Jackson en plein moonwalk.

Mané (4,5) : Tête brûlée, impulsif, imprévisible. Ne prenant pas que des bonnes décisions, préférant agir avant de réfléchir, mais visiblement plein de bonnes intentions. Denzel Washington dans Mané on fire.

Firmino (5,5) : Plus de balles perdues que dans une fusillade…



















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant