Les notes de la Pologne face au Portugal

le
0
Les notes de la Pologne face au Portugal
Les notes de la Pologne face au Portugal

Lewandowski qui marque à nouveau, Krychowiak serein et une défense globalement au niveau n'auront pas suffi pour se débarrasser d'un Portugal qui décidément, ne peut être battu.

Pologne


Fabianski (5) : Cool, Barthez, Audard… Les Fabien ont tendance à perdre leurs cheveux lorsqu'ils évoluent au poste de gardien. Sauf lui, qui a eu la chance de ne pas être décoiffé par les rares interventions à effectuer. Y compris sur penalty.

Jedrzejczyk (6) : Très agréable quand il se dénude dans son couloir, moins quand il s'agit de le prononcer. Le Emily Ratajkowski polonais.

Pazdan (6) : Le crâne de Christophe Jallet, la caisse de Mamadou Sakho. Une parfaite alliance pour mettre en boite Cristiano Ronaldo et Nani qui ont tenté de le bouger successivement. No Pazdaran.

Glik (5,5) : Pas très beau mais toujours bien sur le timing. Glik Flak.

Piszczek (6) : On dira de sa transversale qu'elle était splendide. On dira aussi de Cedric qu'il faut qu'il travaille les trajectoires de balle. Reste que dans son couloir, le latéral de Dortmund a bien contenu Ronaldo en l'empêchant d'accélérer.

Maczynski (4,5) : Ses courses ont longtemps soulagé le milieu polonais. Reste qu'en étant un peu lâche sur Renato Sanches, il a permis au jeune loup de gratter un but en plus d'énerver sa défense. Rage against the Maczynski. Remplacé Jodlowiec (97e) me up, before you gogo.

Krychowiak (6) : Récupération, relance, conduite de balle le buste haut, visage de jeune premier et même ballon dévié dans ses propres filets : Grzegorz a montré l'étendue de ses compétences et est prêt à remplacer Blaise Matuidi dans la capitale. Pour les chevauchées folles vers l'avant en revanche, on repassera.

Grosicki (5) : Grâce à son centre de la première minute, Kamil a pris une bonne partie de la douleur de Robert Lewandowski. Avant de suivre le fil de sa partition, faite des dribbles et tentative de décalage. Cramé, il a donc fini par balbutier. Remplacé par Kaputska (81e), babooshka, babooshka yaya.

Blaszczykowski (4) : deux consonnes, une voyelle, quatre consonnes, une voyelle, trois consonnes, une voyelle. Ce n'est pas la nouvelle chanson de Carla Bruni, mais bien le nom de ce bon Jakub. Qui comme l'ex première dame, n'a pas divisé ses efforts, sans pour autant multiplier les bons choix.…
















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant