Les notes de l'Italie face à l'Espagne

le
0
Les notes de l'Italie face à l'Espagne
Les notes de l'Italie face à l'Espagne

Les vieux grognards en ont encore dans le pantalon, et les bien coiffés raillés sont efficaces. L'Italie comme on aime.

Italie


Gianluigi Buffon (8,5) : T'as envie qu'il t'emmène pêcher, qu'il t'explique le sens de la vie, t'offre tes premières chaussures, te tape dans le dos après ta rupture, qu'il te sorte de GAV et de le serrer dans tes bras après ton mariage. Gigi, c'est le daron que t'as jamais eu.

Andrea Barzagli (7) : Il faut savoir faire avec le Andrea qu'on a. Plus gros, mais pas moins beau.

Leonardo Bonucci (7,5) : A quelques encablures de la sortie du deuxième opus des Tortues Ninjas, Leo a voulu se faire un peu de pub avec un rush incroyable plein axe. Et toujours cette assurance dans le duel et à la relance. Cowabunga.

Giorgio Chiellini (8) : Des ballons de la tête, un but du tibia, une simulation pour gratter en fin de match. Le match idéal.

Alessandro Florenzi (6,5) : Inépuisable dans son couloir, Florenzi is a machine. Remplacé par Matteo Darmian (non noté), venu suer le reste.


Mattia De Sciglio (6) : Mets moi deux scies de côté, et je te découpe tout ce qui vient. Juanfran n'a jamais réussi à en faire le tour. A la recherche du temps perdu.

Daniele De Rossi (7,5) : Dès l'hymne, on avait compris qu'il était remonté comme un coucou. Chef d'orchestre, DDR a tout ratifié, planifié, redistribué. Bel hommage à Walter Ulbricht. Remplacé par Thiago Motta (2), dans son élément de fautes tactiques.

Marco Parolo (6,5) : A chaque fois qu'un Espagnol touchait le ballon au milieu, il avait Parolo, Parolo, Parolo et encore Parolo sur le dos. Impossible de le semer au vent.

Emanuele Giaccherini (7) : Jurisprudence Lilian Laslandes pour le chien fou du milieu italien, qui a remonté tous les ballons qu'on lui donnait. Décisif et sacrificiel sur le but de Chiellini. L'Italie sale qu'on ne peut s'empêcher d'aimer.

Éder (5,5) : A mis Piqué dans le vent sur une accélération, et derrière s'est planté sur De Gea. Une bonne première impression, pas de finition. Un mauvais VRP. Remplacé par Lorenzo Insigne…




















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant