Les notes de l'Atlético face au Barça

le
0
Les notes de l'Atlético face au Barça
Les notes de l'Atlético face au Barça

Venu récupérer un point au Camp Nou, l'Atlético a rempli sa mission. Grâce à une défense hyper solide, comme d'habitude, des remplaçants décisifs et une bonne deuxième mi-temps. Et avec un Griezmann qui a joué très bas.

Atlético de Madrid



Oblak (6,5) : " I am tired of this devil / I am tired of this stuff / I am tired of this business." Bah ouais, le poste de gardien, c'est pas toujours évident. Tu as beau ne faire aucune erreur, tu peux te prendre un but à n'importe quel moment. Surtout quand tu affrontes le Barça. Jan Oblack or white.

Juanfran (6) : "Pour moi, les meilleurs sont à l'Atlético. Le Ballon d'or, je le donne à Griezmann, évidemment !" Était-ce raisonnable de sortir ce genre de déclaration juste avant son combat avec Neymar ? Bah oui, tant que c'est assumé. Il a en tout cas réussi à montrer que le Brésilien n'avait pas sa place sur le podium.

Savić (6,5) : Qu'il est loin, le temps où Stefan traînait son spleen et ses boulettes du côté de City ! Suite à son match, Manchester s'apprête d'ailleurs à faire une proposition de cinquante millions d'euros plus Yaya Touré. Comme quoi, il n'y a pas que Grizou qui se soit transformé à l'Atlético. Et cet amour de moustache...

Godín (7) : Qu'il est loin, le temps où Diego était considéré comme une simple brute épaisse dotée de pieds pourris ! United s'apprête d'ailleurs à faire une proposition de quarante millions d'euros plus Schweinsteiger. Comme quoi, il n'y a pas que Grizou qui se soit transformé sous les ordres de Simeone.

Luís (en retard sur le seul but encaissé) : Qu'il est loin, le temps où Filipe squattait le b… ÇA VA, ON A COMPRIS ! Et puis, ça ne marche pas, puisque même le Luís de Chelsea était meilleur. Sans exagération aucune.

Gabi (6) : "J'fais mon footing au milieu des algues et des coraux / Et j'fais mes pompes sur les restes d'un vieux cargo / J'dis bonjour... Faut bien que je me mouille (…) Gabi, oh Gabi, tu devrais pas m'laisser la nuit / J'peux pas dormir, j'fais qu'des conn'ries." Non Monsieur Bashung, ce n'est pas parce que Gabi semble marcher qu'il ne court pas. En revanche oui, Madrid ferait sûrement davantage de bêtises sans lui.

Koke (4,5) : Koke a beau rimer avec toque, il a tout fait pour le broyer ce soir. Sauf que ce n'est pas dans ce domaine qu'il excelle. On aimerait voir ce qu'il donnerait…













Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant