Les notes de l'Angleterre

le
0
Les notes de l'Angleterre
Les notes de l'Angleterre

Face à onze Russes inoffensifs en apparence mais qui n'ont jamais lâché, les Anglais n'ont pu compter que sur Rooney, Walker et Dier pour porter le danger devant les cages d'un Akinfeev aussi bon que dans Football Manager 2006.

Hart (5,5 en omettant le temps additionnel) : Oubliez Chris Kirkland, Paul Robinson, Robert Green, David James, Peter Shilton, Peter Benotti ou Scott Carson. Avec le portier de City, l'Angleterre s'est achetée une sérénité, au moins dans les matchs où le gardien n'a rien à faire. Même si c'est encore très loin d'un Gordon Banks, en témoigne cette relance sur Smalling qui aurait pu rejoindre la série des boulettes mémorables. Un David Seaman en puissance. Avec Bérézoutski dans le rôle de Ronaldinho.

Walker (7,5) : Comme Alan et Tim, Kyle est un artiste. Sauf qu'il préfère la balle aux platines ou à l'appareil photo. Et comme Paul, il aime bien la vitesse. Sauf que lui sait éviter les accidents. Walcœur avec les doigts.

Cahill (5) : Le mec du centre toujours présent dans les compétitions finales alors qu'on sait pertinemment qu'il est moins bon que les autres. Et qu'il n'a pas le talent pour aller plus haut. Un pote de François Bayrou.

Smalling (5) : On ne sait toujours pas s'il était blessé au genou gauche, vu qu'il n'a pas eu à s'en servir. Il faudra en tout cas penser à laver un jour ce menton noirci par ce petit caca que personne n'ose faire remarquer au défenseur depuis des années.

Rose (4) : "Il est entré dans mon cœur / Une part de bonheur / Dont je connais la cause." Avant qu'il n'entre dans celui des Anglais, le petit oiseau va devoir prendre son envol. R'ose, joli piaf. Gagne tes duels aériens et appuie-moi tes centres.

Rooney (?) : On ne connait pas son poste, on ne connait pas son rôle, on ne connait pas ses consignes, on ne connait pas sa forme du moment, on ne connait pas son sentiment sur le match, on ne connait pas son secret pour être le joueur le plus dangereux de son équipe tout en étant le meilleur défenseur, alors comment voulez-vous qu'on connaisse sa note ? Remplacé par Wilchèvre, qui n'a pas été meilleur que sa moitié d'homonyme will.i.am.

Dier (6) : Pas aussi performant que lors de ses dernières sorties avec les Spurs, on attendait plus du milieu après sa grosse saison. Message reçu à la 73e, lorsque le Eric d'hier a laissé place à celui qu'on aime voir avec un coup franc superbe. Un but venu Dier.

Alli (5,5) : Une grosse intelligence de jeu (souvent), une machine à kiff…














Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant