Les notes de France-Russie

le
0
Les notes de France-Russie
Les notes de France-Russie

L'Equipe de France a brillé dans le secteur offensif grâce aux flamboyants Payet, Coman et Griezmann. Mais le secteur défensif a encore montré ses limites. Sinon, Kanté a décroché son billet pour l'Euro.

France


Lloris (5) : N'a rien eu à faire, mais a trouvé le moyen d'encaisser deux buts sur lesquels il ne peut pas grand chose.

Sagna (4) : Tout cuit à l'extérieur de sa surface, tout rouge à l'intérieur lorsqu'il essaie de rattraper Shatov sur le deuxième but russe. Bacary Saignant.

Varane (5) : Au risque de se répéter, on aimerait vraiment le voir un peu plus méchant. On aime les méchants en défense centrale.

Sakho (5) : "Blaisou, Blaisou, Blaisou !" Bah non, son pote n'était pas là ce soir. Du coup, Mamad' ne savait pas vraiment vers qui se tourner pour relancer.

Quand Blaisou va claquer son but ce soir et répondre aux haters pic.twitter.com/Nwqt9e1kCw

— Flav' (@Flavinino) 25 mars 2016
Evra (5) : En une mi-temps, il a tout juste eu le temps de se prendre deux gros taquets. Par sécurité, il a été remplacé par Mathieu (7), comme le nombre de minutes qu'il a passé sur le terrain avant de lui même céder sa place à Digne (3) qui a réussi un délicieux combo faute bête - air marquage - but encaissé dès son entrée en jeu.

Kanté (7) : Toi, tes 25 ans, tu les as passés à la Rhumerie de Mont-de-Marsan, avec ton équipe de cinq potes un peu lourdauds. N'Golo, lui, il les a fêtés en marquant son premier but en Bleu pour sa première au Stade de France sur son premier tir. N'Golo Content.

Lass (6,5) : On aurait presque envie de le mettre dans la merde exprès, juste pour le regarder s'en sortir tout seul au milieu de quatre joueurs. 8 dribbles réussis sur 8 tentés ce soir. Une attraction.

Pogba (6) : Replacé dans position préférentielle avec l'absence de Matuidi, il avait le taf sans vraiment briller. On veut le retour du Paulo excentrique sur et en dehors des cheveux. Remplacé par Sissoko (69e), toujours présent.

Griezmann (8) : Le vrai patron de l'équipe de france. Dès qu'il a arrêté de glisser, il s'est comporté en vrai meneur et accélérateur de jeu, a alterné les dribbles et le jeu en une…


















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant