Les notes de Barcelone face à l'Atlético

le
0
Les notes de Barcelone face à l'Atlético
Les notes de Barcelone face à l'Atlético

Dominateurs face à des Colchoneros qui leur ont laissé le contrôle du ballon, les Barcelonais croyaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score. Mais la sortie de Lionel Messi sur blessure, suivie d'une glissade de Javier Mascherano, ont remis l'Atlético dans le match.

FC Barcelone


Marc-André ter Stegen (5,5) : Presque jamais dérangé dans ses bois, le portier allemand a passé une soirée tranquille. " Il est où ce Dédé ? Dééééédééééééééé !" Mais il a suffi d'une fois. Au vrai, Ángel Correa lui est tombé dessus par hasard. La chance au tirage pour l'Argentin.

Sergi Roberto (7) : Acharné défensivement, pas avare non plus de courses dans son couloir droit pour porter le danger offensivement. Encore un gros match pour la relève catalane. Le Sergent Roberto.

Gerard Piqué (6) : Autoritaire, il veillait au grain pour protéger son gardien des coups de Grizou. N'a pas su cependant ajuster la mire pour placer un coup de tête gagnant dans la surface adverse. Tentez une vraie tête piquée la prochaine fois.

Javier Mascherano (7-3 à la 60e) : Souverain pendant une heure, l'Argentin a même dépouillé Gameiro d'une balle de but in extremis. Et puis, il a glissé, laissant le champ libre à Ángel Correa pour égaliser. On appelle ça une Gerrard.

Jordi Alba (6) : Sur le terrain, il n'hésite pas à aller dénoncer un joueur à l'arbitre. En cours, c'était le genre d'élève à sortir le classeur au moment du DST pour t'empêcher de copier sur lui. Salaud !

Andrés Iniesta (7,5) : "Ne te vante pas de ta technique, du prestige de ton maître ou de la perfection de ton style... Mieux vaut œuvrer dans l'ombre pour arriver à ses fins..." Alors, Andrés a pris le ballon le long de la touche, et a déposé un amour de centre sur son Croate préféré.

Sergio Busquets (6) : Luis Enrique a dû le remplacer peu après la pause par André Gomes. Tiens l'Atlético a marqué dans la foulée.

Ivan Rakitić (7,5) : Auteur du premier but, Ivan c'est assurément le bon pote sur qui tu peux compter quand tu en as vraiment besoin.

Lionel Messi (7,5) : De prime abord, on aurait dit qu'il se grattait les couilles. Mais non, c'était les adducteurs. Messi a dû céder sa place à Arda Turan à la 59e alors que la Pulga était le patron sur le terrain. Un seul être vous manque,…
















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant