Les notes de Bâle-PSG

le
0
Les notes de Bâle-PSG
Les notes de Bâle-PSG

Après avoir longtemps buté sur un bon gardien suisse et une défense bien compacte, Paris a trouvé la solution et obtenu sa place en huitième grâce à un exploit in extremis de Meunier.

FC Bâle


Vaclik (7) : Face à Cavani, il a servi d´épouvantail. Face aux autres, il a sorti le grand jeu. Et puis, il s´est fait bêtement Blaiser. Impossible pour lui d'empêcher Meunier de nettoyer sa lucarne.

Traoré (5) : A rappelé de bons souvenirs aux supporters parisiens, avant de courir de partout et de sortir de bons tampons.

Suchy (6) : Un bon plateau de California Roll de lendemain de soirée qui te plâtre bien le bide quand ça devient critique. Mais même avec ça, ça arrive de flancher.

Balanta (5,5) : Passer du Monumental au Parc Saint-Jacques, ce n´est pas toujours facile. Mais le Colombien a de la ressource.

Gaber (5) : Le genre de mec qui a toujours un train de retard mais qui arrive toujours à retomber sur ses pattes. C´est rassurant pour lui. Moins pour ses coéquipiers. Remplacé par Sporar (68e), pour plus de stabilité.

Steffen (3) : Il a d´abord fait la guerre à Areola, avant d´intellectualiser tous ses déplacements et transmissions. Mais n´est pas Shia LaBeouf qui veut.

Xhaka (4,5) : Pas dégueulasse, mais lui ne s´est pas montré décisif et n´est pas en huitième. Contrairement à son frère. La famille, ce calvaire.

Dié (5,5) : Se faire expulser sous les applaudissements de son public, c´est plutôt bon signe. Au moins celui qu´on a tout donné.

Delgado (3) : Comme quoi, on peut être argentin, arborer le numéro 10, porter le brassard de capitaine et ne pas toucher un ballon. Remplacé par Zuffi (60e), qui a sorti une égalisation de nulle part et certainement permis à Trapp de retrouver le sourire.

Bjarnason (3,5) : Aurait pu détourner le ballon sur le but de Matuidi. Aurait pu blesser Areola et Thiago Silva. Aurait pu changer le cours du match, comme à l´Euro... Mais finalement, non. Et tout s´est joué à un long cheveu blond pour lui. Un joueur Sophie Favier, en somme.

Doumbia (4) : À l´image du tifo de ses propres supporters, "ici, c´est footbâle" : pas vraiment inspiré. Remplacé par Janko (60e) qui a réussi à louper la balle de match.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant