Les notes d'Angleterre-Islande

le
0
Les notes d'Angleterre-Islande
Les notes d'Angleterre-Islande

L'Islande a su mettre en place une infranchissable calotte glaciaire et profiter d'une erreur fatale de Joe Hart pour s'imposer en morts de faim face à une Angleterne incapable de réagir au-delà du Mur. Une Angleterre qui décide de jouer la cohérence en se sortant elle-même de l'Euro, un Joe Hart qui a choisi le camp du Leave et un Dele Alli qui va garder le ballon du match. Pas comme souvenir, non, juste pour le garder.

Angleterre


Hart (4,5) : Il a clairement voté leave lors de la 1ere mi-temps avec ses sorties aux fraises et ses fautes de mains. Avant de se rendre compte de sa connerie et de basculer dans le camp du Remain en seconde mi-temps avec 2 arrêts décisifs. Mais pas suffisants.

Walker (4) : S'est employé, à l'instar d'un Immobile qui passe son match à bouger ou d'un Rami qui (paraît-il) ne le passe pas à jouer au rami, à faire mentir le nom inscrit sur son maillot en courant beaucoup sur son côté droit. Aurait peut-être dû porter un maillot "au marquage" sur le premier but islandais, du coup.

Cahill (4,5) : A sa décharge, il a été très bon quand les Islandais n'avaient pas le ballon, ne commettant aucune erreur de marquage quand il n'y avait besoin de marquer personne. Tout l'inverse de son travail sur le 2eme but. Benny Cahill.

Smalling (5) : Il est grand et il fait des têtes. Mais est-ce que cela excuse cette vilaine barbichette ? A tenté quelques ouvertures en kick and rush en oubliant qu'il n'y avait pas Ian Rush pour conclure. Plutôt smalling que bigging.

Rose (4) : S'est employé à faire mentir Carlos en ne combinant jamais avec Dele Alli. Rose Alli, Rose Alli non, Rose Alli, Rose Alli pas. Mais sa vitesse lui a permis de foncer plus rapidement dans Gunnarson et de finir gunnarsonné.

Dele Alli (5) : Le mec sur la dalle à qui tout le monde dit "lâche ta balle, mec, t'es relou". Mais aussi l'annagrame de "il ideale". Comme quoi les anagrammes, parfois, ça ne veut rien dire.

Dier (3) : Censé être box to Rooney, il s'est retrouvé à faire du box to nothing, en récupérant pas mal – non, pas des ballons. Complètement perdu, tentant des louches pour personne, Dier était dans le dur. Remplacé par Jack Wilshere, auteur d'une jolie frappe, passée tout prêt du poteau de corner et d'une ouverture magnifique pour Harry Kane. Qui a fait du Harry Kane d'équipe nationale.

Rooney (4,5) : Un but sur penalty, des corners bien tirés, mais en dehors de ça, baby Shrek etait fort fort lointain de son niveau le plus haut. De quoi être vert. Remplacé par Rashford à la 86ème, qui a fait le…















Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant