Les notaires «inquiets» après leur réunion au ministère de la Justice

le
3
dr
dr

A la différence des huissiers qui s'étaient dits satisfaits des réponses de la garde des Sceaux et d'Emmanuel Macron aux revendications de leur profession, et avaient suspendu leur grève,

les dirigeants du Conseil supérieur du notariat (CSN) sont ressortis inquiets de leur rencontre, jeudi matin, à la Chancellerie, avec Christiane Taubira et Emmanuel Macron, ministre de l'Economie. A l'issue de cet entretien auquel  participait aussi Pierre-Luc Vogel, premier vice-président du CSN, Jean Tarrade, président de l'organe représentatif, a expliqué cette déception dans un communiqué : «Nous exprimons notre vive inquiétude à l'issue de cette rencontre.

Il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à rapprocher les points de vue sur les conditions d'installation, sur la participation de capitaux extérieurs, sur le périmètre de l'authenticité sur les actes de famille et sur le tarif». Le CSN s'est déclaré

«fortement mobilisé» pour défendre la

«la sécurité juridique des Français et conserver le caractère redistributif et social du tarif permettant l'accès au droit des plus modestes ». Les représentants des notaires ont constaté que cet accès était «clairement remis en cause par les fonctionnaires du ministère de l'Economie présents au rendez-vous».

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berco51 le vendredi 19 sept 2014 à 09:03

    Les notaires sont prêts à se battre pour défendre les plus faibles.Merci les notaires. Laisser moi de me tordre de rire.

  • paspil le jeudi 18 sept 2014 à 19:27

    je suis inquiet pour les salariés de GAD pour les notaires ...

  • CHAKHO le jeudi 18 sept 2014 à 19:24

    Les pauvres, ils veulent juste "défendre la sécurité juridique des Français" ...