Les «nonistes» du PS au banc des accusés

le
1
Au groupe PS de l'Assemblée, Bruno Le Roux menace de sanctions les députés qui ont voté contre le traité budgétaire européen.

Les «nonistes» au pain sec et à l'eau. Mercredi, au cours de la réunion hebdomadaire des députés socialistes, le président du groupe à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, a mis en garde les 20 élus qui ont voté contre le traité européen. «Il y a, a-t-il lancé, une vie collective dans le groupe, des règles de vie commune.» «Il y aura des conséquences», a-t-il averti, alors que plusieurs élus socialistes, favorables au traité européen, l'interrogeaient pour savoir si d'éventuelles sanctions allaient être prises contre les vingt indisciplinés.

Mais quelles seraient ces sanctions? Sous couvert d'anonymat, un membre du groupe PS les énumère de manière «non exhaustive»: «Pas d'intervention en séance, pas de question au gouvernement, pas de rapport à rédiger, pas de texte à porter, pas de responsabilités, etc.» Sans compter, peut-être, l'impossibilité de bénéficier de la réserve parlementaire qui permet aux députés de financer des projets locaux.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 11 oct 2012 à 09:30

    On est bien dans une république "bananière"...et des élus "godillots" !...Petit doigt sur couture pantalon...sinon, pan pan KUKU !...